Nos défis responsables

A l’occasion du Reflexe RSE de janvier, nous partagions sur nos réseaux sociaux le calendrier de nos défis responsables pour l’année 2021. Au programme : des challenges et des objectifs à atteindre en équipe pour adopter les bons réflexes ! Où en sommes-nous un mois après ?

Le Réflexe RSE

Tous les mois, nous vous donnons rendez-vous sur les réseaux sociaux pour le Réflexe RSE : des bonnes pratiques avec des objectifs atteignables, mesurables et durables en lien avec votre responsabilité sociétale.

Sélectionnés selon la saison et en lien avec l’actualité, ces petits réflexes traitent de la gestion des déchets, du bien-être au travail, de la seconde vie des objets ou encore de la mobilité durable.

En avril 2020, par exemple, nous vous proposions de vous accorder une pause. En effet, celle-ci est source de multiples bénéfices. Au travail, elle est bonne pour renforcer l’esprit d’équipe, créer des liens, booster la productivité ou encore pour prendre du recul ! L’objectif ? 5 min de pause toutes les heures.

Vous avez manqué nos derniers réflexes RSE ? Suivez-nous sur LinkedIn – Twitter – Facebook !

Notre Défi responsable de janvier

En janvier, nous vous invitions à vous mobiliser en équipe tout au long de l’année en mettant en place un calendrier des défis responsables et en célébrant vos succès mensuels. Un bon moyen de sensibiliser les membres de vos équipes aux enjeux RSE. Nous nous sommes donc prêtés au jeu et avons défini nos challenges pour l’année !

Comme une partie d’entre vous, nous alternons télétravail et bureau depuis plusieurs semaines. Nous avons donc choisi un défi dans le thème pour débuter l’année.

  • Niveau 1 : Passer à un navigateur plus responsable
  • Niveau 2 : Pas plus de 5 onglets ouverts en même temps

Alors, défi relevé ?

Installer un autre navigateur, c’est facile … en deux clics, l’ensemble de l’équipe a réussi haut la main le premier niveau de ce défi. Côté onglets, en revanche, c’est plus compliqué. Pour la moitié, c’était facile et pour l’autre … « Est-ce que deux fenêtres avec 5 onglets ça compte ? » . Ce deuxième niveau accompagnera donc une partie d’entre nous en février !

Le calendrier de nos défis responsables

Il n’est pas trop tard pour définir votre calendrier de challenges pour l’année 2021. Si vous avez besoin d’inspiration, vous pouvez retrouver le nôtre par ici.

En février, nous nous sommes fixés l’objectif de réaliser deux sorties marche en équipe à l’heure du déjeuner (en visio, ça fonctionne aussi !). Et vous, quel sera votre défi responsable ?

A la une en janvier

Quelles sont les actualités à venir chez FACE Angers Loire ? Découvrez les actions mises à l’honneur en ce mois de janvier.

Pour les Entreprises

Valorisez vos engagements locaux

FACE Angers Loire accompagne les entreprises du Maine et Loire dans la formalisation et la mise en œuvre de leurs engagements sur le territoire en lien avec les initiatives gouvernementales « PAQTE » et « La France une Chance ».

Pour en savoir plus sur ces dispositifs nationaux, rendez-vous sur notre page dédiée et consultez ce dossier.

Pour l’Emploi

Campagne de parrainage

Une grande opération de parrainage débute le 4 février pour accompagner des personnes à la recherche d’un emploi ou d’un apprentissage. Cette action consiste en des échanges avec un·e professionnel·le en activité pendant 3 à 6 mois avec 2 rencontres par mois.

Vous souhaitez devenir parrain ou marraine ? Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez Kevin.

Well’Come Angers

Action dédiée au public migrant, Well’Come Angers est un accompagnement individuel et progressif vers l’emploi. Le suivi des participant·e·s par les chargés de mission de FACE Angers Loire dure entre 3 à 6 mois en fonction des besoins et des objectifs définis.

Les inscriptions pour participer à cet accompagnement sont ouvertes.

Pour l’Orientation et la Formation

Egalité-Mixité

Au printemps, nous reprendrons le chemin des collèges de Maine et Loire pour élargir les choix professionnels des jeunes et promouvoir la mixité des métiers.

Ces interventions en classe sont l’opportunité pour les élèves de rencontrer des professionnel·le·s passionné·e·s, d’en apprendre plus sur les métiers et de les sensibiliser aux stéréotypes de genre.

Envie de venir à la rencontre des collégien·ne·s ? Retrouvez le calendrier de ces rencontres en cliquant ici.

Pour l’accès aux droits

Collecte de matériel informatique

Initiée en avril 2020, notre collecte de matériel informatique se poursuit. Les ordinateurs collectés auprès des entreprises du département sont remis en état et redistribué aux associations des quartiers prioritaires qui accompagnent du public isolé et/ou vulnérables, afin qu’ils puissent servir au plus grand nombre !

Vous aussi, offrez une seconde vie aux ordinateurs que vous n’utilisez plus ! Contactez Adeline ou Antoine.

Vie du Club

FACE Angers Loire recherche ses nouveaux locaux ! 

Aujourd’hui, Enedis met des bureaux à disposition du Club mais l’équipe s’agrandit et nous sommes à l’étroit. Afin de mener à bien nos actions, toujours au profit de davantage de bénéficiaires, nous sommes à la recherche d’un nouveau lieu pour exercer nos missions.

Pour ne rien manquer

Suivez nous sur les réseaux sociaux pour ne plus passer à côté de nos actualités.

LinkedIn – Twitter – Facebook – Youtube 

Comprendre le PAQTE : 4 axes, 4 possibilités d’action

Dans les 1.500 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), le taux de chômage est trois fois supérieur à la moyenne nationale, et 40 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, sans compter les nouveaux impacts de la crise sanitaire et économique qui accentuent cette tendance. A l’initiative du Gouvernement (Ministère de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les collectivités territoriales), le PAQTE invite les entreprises à s’engager dans ces quartiers pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle. Le programme est ainsi décliné en 4 axes : sensibiliser, former, recruter et acheter. Découvrez ci-dessous vos différents leviers d’action en tant qu’entreprise :

Les différents axes du PAQTE 

Sensibiliser

Favoriser le dialogue entre l’entreprise et les jeunes qui habitent dans un quartier populaire

Exemples d’initiatives :

1/ monstagedetroisieme.fr, un dispositif national pour permettre aux jeunes issu·e·s des quartiers prioritaires de faire un stage de 3ème

2/ L’opération #VersUnMétier de Pôle Emploi pour favoriser la rencontre entre l’offre et la demande

Axe 1 du PAQTE : Sensibiliser
Axe 2 du PAQTE : Former

Former

Promouvoir l’insertion professionnelle par l’alternance des jeunes qui habitent dans un quartier populaire ​

Exemples d’initiatives :

1/ Le dispositif 100% inclusion des Compagnons du Devoir

2/ L’immersion en entreprise dans le cadre de la Garantie Jeunes de la Mission Locale Angevine

Recruter

En tant qu’organisation, améliorer en continu mes pratiques RH afin d’éviter les biais discriminants

Exemples de bonnes pratiques :

> Former les personnes en charge du recrutement aux thématiques de l’égalité et de la non discrimination

> Mettre en place un processus de recrutement avec des besoins objectifs qui seront appliqués à tous les candidat.e.s

> Formaliser le processus (transparence et traçabilité),

> Réserver  autant que possible un pourcentage représentatif en termes d’hommes et de femmes pour les entretiens de sélection …

Axe 3 du PAQTE : Recruter
Axe 4 du PAQTE : Acheter

Acheter

Booster ma politique d’achats responsables notamment auprès des entreprises implantées dans les quartiers populaires

Exemple d’initiatives :

1/ Faire appel à des entrepreneurs des quartiers autour de votre entreprise pour différents services (traiteurs, prestations de vidéo, conciergerie … )

2/ Cartographier les achats et suivre leur évolution en lien avec les QPV ainsi que part des marchés publics prenant en compte l’IAE et l’alternance des jeunes issus des QPV   

Notre carnet d’adresse pour des achats responsables

A Angers, vous pouvez faire appel à des entrepreneur·e·s accompagné·e·s par la Fabrique à Entreprendre.

CZEN 49 : Céline REVEILLARD vous propose des pauses dans vos journées travail grâce à l’activité Yoga du rire et massage.

Sau-vage communication : Clément Sauvage vous aide à améliorer l’image de votre entreprise avec différents supports.

Mia Mati : Somia AOUKA est créatrice haute couture. Elle fait des objets du quotidien, des masques Covid-19, des cadeaux d’entreprise avec la marque brodée dessus.

La Gamelle : Antoine GUILMAULT avec sa bicyclette-remorque vous livrera vos déjeuners d’affaires, vos cocktails, toujours avec des ingrédients de saison, de la simplicité réconfortante et beaucoup de professionnalisme dans sa lutte zéro déchet.

Bissap d’Anjou : Céline KOUASSI, productrice de jus exotiques, gingembre, passion et fleurs d’hibiscus. Elle est référencée dans de grands magasins et alimentera vos cocktails d’un parfum exotique.

Genny’s Flowers : Genny MOORE, créatrice de compositions florales artificielles. Sous forme d’abonnement, chaque mois votre bouquet changera et accueillera vos clients d’une touche colorée.

Futuroid : Sébastien HUCHIN a créé une salle de jeux virtuels, des simples, des musicaux, des plus compliqués. Il accueille vos évènements entreprises en privatisant les boxs et vous proposera des amuses-bouches et apéritifs pour passer un bon moment détente, véritablement drôle et challengé.

Pour en savoir plus sur l’initiative et les différents axes dans lesquels vous pouvez vous impliquer, rendez-vous sur http://www.paqte.fr/

Lutte contre les violences faites aux femmes : les entreprises s’engagent

Qu’elles soient verbales, physiques, sexuelles, physiques, administratives ou encore économiques, les violences faites aux femmes ne s’arrêtent pas aux portes de l’entreprise. En Europe, 2 salariées sur 10 déclarent avoir subi ou subir des violences conjugales. L’entreprise a donc un rôle à jouer. Mais que mettre en place ? Et jusqu’à quel niveau les entreprises doivent-elles s’engager dans la lutte contre les violences faites aux femmes ? Employeurs, managers, collègues, nous pouvons tou·te·s agir.

Un impact sur la vie professionnelle des femmes

56% des salarié·e·s victimes de violences déclarent qu’elles affectent négativement leur travail. 

Source de précarité ou d’aggravation de situations déjà précaires, les violences impactent le parcours professionnel des femmes, de même que ses répercussions vont bien au delà de la sphère privée. Absentéisme, présentéisme, baisse de productivité, prise de congés … autant de conséquences qui montrent l’importance de la prise en compte de ce phénomène par les entreprises.

Loin de se substituer aux associations spécialisées, les entreprises peuvent se positionner comme un lieu ressource, de libération de la parole et d’écoute. Elles peuvent ainsi être une aide précieuse dans l’accompagnement des victimes et à la mise en lien avec les acteurs du territoire.

Informer et sensibiliser

A l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre dernier, FACE Angers Loire a débuté une campagne de communication qui met en avant les initiatives et bonnes pratiques des entreprises du territoire en lien avec ce sujet de société.

L’information et la sensibilisation des employeurs, managers mais également de l’ensemble des collaborateurs et collaboratrices apparaissent comme une étape primordiale dans l’engagement des entreprises.

Exemple de bonnes pratiques :

  • La diffusion des numéros utiles et pratiques dans les lieux collectifs, à l’infirmerie ou via les réseaux de communication internes
  • L’affichage des référent·e·s en matière de harcèlement sexuel et la mise en place de moyens de contact spécifiques
  • La sensibilisation des managers et équipes RH par des associations spécialisées pour savoir comment prévenir et agir contre les violences
  • L’information de l’ensemble des collaborateur·trice·s à l’occasion du 25 novembre mais également tout au long de l’année
  • La mise en avant des engagements de l’entreprise pour affirmer sa position en tant que lieu d’écoute et de ressources

Participer à nos sensibilisations

Chaque année, FACE Angers Loire en partenariat avec le CIDFF de Maine-et-Loire organise des sensibilisations inter ou intra-entreprises dédiées aux employeurs et aux managers.

Pour être informé·e des prochaines dates, suivez-nous sur les différents réseaux sociaux.

LinkedinTwitter

Liens et contacts utiles

Revivre Wi-Filles Autumn Camp

Et toi, tu fais quoi pendant les vacances de la Toussaint ? Exit la campagne, la mer ou encore la montagne pour un groupe de collégiennes, direction l’univers du numérique ! 8 filles de 12 à 14 ans ont participé à Wi-Filles Autumn Camp du 19 au 23 octobre. Revivez cette semaine en parcourant notre article.

Jour 1 : Let's go !

Elles viennent toutes de collèges différents et pourtant … Après quelques minutes on pourrait croire qu’elles se connaissent depuis longtemps. Peut-être est-ce l’effet des cookies dégustés toutes ensemble pour lancer l’Autumn Camp ?

Pendant une promenade dans le centre ville d’Angers (balade digestive ?), nous partons en quête des lieux et des objets liés au numérique. Ici, une affiche avec un QR Code, là un espace avec des ordinateurs en libre service … Et si les poubelles étaient connectées ?

Nos pas nous guident vers le J (Angers Jeunesse Connectée) où Arnaud nous accueille le temps d’une découverte du lieu et d’un quiz qui retrace son histoire. 

Les estomacs gargouillent … Il est déjà l’heure du déjeuner. Nous profitons d’un temps ensoleillé pour pique-niquer près de l’arbre connecté du Parc Saint Serge. Pratique cette installation, n’est-ce pas ?

#BANZAII ! Direction maintenant We Forge pour réaliser une carte participative avec nos lieux préférés et ceux repérés dans la matinée. 

Jour 2 : Protéger ses données

En cliquant sur un lien, une humanoïde a capturé les consciences des Wi-Filles … Heureusement, elle a laissé des traces sur les différents réseaux sociaux nous permettant ainsi de déchiffrer un mot de passe et de nous sortir de cette situation ! 

Moralité : si le web regorge d’opportunités, il existe aussi de nombreux dangers notamment liés à la protection des données personnelles. Soyons donc prudentes et adoptons un usage raisonné d’Internet.

Jour 3 : Cap sur la French Tech

La journée commence au Tiers Lieu French Tech avec la rencontre d’Arthur et de Yohann d’Helyx. Après des échanges avec les deux associés, les Wi-filles ont assisté à la présentation d’une application en cours de développement. On adore le concept mais on ne peut encore rien vous dire ! 

En revanche, vous pouvez écouter les interviews réalisés par les filles. Attribution des rôles dans l’équipe, choix des questions, montage de la vidéo … elles ont tout organisé de A à Z.

Jour 4 : Les dessous des films

Ecriture, design, fabrication, éclairage, animation … Chacune depuis chez elles, les Wi-Filles ont échangé avec Camille de Creative Seeds. Elles savent désormais tout sur la manière dont on fabrique un film et dont on anime un personnage !

Jour 5 : Est-ce réel ou virtuel ?

Déjà le dernier jour de Wi-Filles Autumn Camp ! Il est désormais l’heure de partir vers une nouvelle destination … Nous mettons donc le cap sur un monde virtuel avec Futuroïd

Quand est née la réalité virtuelle ? Quels usages peut-on en faire ? C’est quoi la cinétose ? Entre deux ateliers pratiques, Sébastien nous explique tout. C’était tellement chouette qu’on a envie d’y retourner avec nos ami·e·s et nos familles très vite !

Mais avant, nous partons à la rencontre de la dernière entreprise de la semaine : Playmoweb. L’occasion pour les Wi-Filles de rencontrer les membres de l’équipe et d’en apprendre plus sur les applications sur lesquelles ils·elles travaillent. 

La présence de femmes dans le numérique aide les filles à se projeter dans ces métiers … La preuve avec Solène qui est UX/UI designer et dont le métier à beaucoup plu aux participantes !

Pour illustrer l’une de leur réalisation, l’équipe a guidé les Wi-Filles jusqu’à la fresque du Cour Saint-Laud qui s’anime grâce à la réalité augmentée. Une technologie qui rend ce passage près de la Gare ludique et intéractif.

Et quoi de mieux qu’une initiation à la programmation avec des passionnés pour terminer la journée ?

La suite de l'aventure Wi-Filles

Autumn Camp inaugurait la 3ème édition de Wi-Filles à Angers. L’action se poursuivra désormais avec des ateliers le mercredi après-midi de novembre 2020 à mai 2021, avec un groupe de filles scolarisées dans les collèges Claude Debussy et Jean Lurçat mais toujours avec des professionnel·le·s passionné·e·s et passionnant·e·s !

Pour ne rien manquer de leurs aventures, suivez les sur Instagram @wifilles49

Linda et Fatima, plus qu’un parrainage

Linda et Fatima se sont rencontrées dans le cadre de la Job Academy dédiée aux primo-arrivant.e.s organisée par FACE Angers Loire. Depuis une première rencontre en mars, la marraine et sa filleule échangent régulièrement. Une opportunité pour Fatima de bénéficier des conseils d’une professionnelle pour s’insérer dans l’emploi en France. Nous les avons rencontrées pour recueillir leurs impressions sur cette expérience du parrainage.

Un hasard qui fait bien les choses

 

Linda est adjointe de direction au sein de la société Axione à Angers. L’entreprise s’occupe de déployer, sur le territoire, des réseaux haut débit pour les collectivités. C’est le bouche à oreille qui l’a conduite à marrainer Fatima puisqu’elle a reçu l’information de la part d’une ancienne collègue, elle même marraine dans le cadre de cette Job Academy !

Linda : Fatima et moi avons été appairées au hasard par le Club FACE. On s’est rencontrées au mois de mars.

 

Des échanges (très) réguliers

 

Linda et Fatima ont su s’adapter aux mesures sanitaires et ont mis en place des rendez-vous à distance. D’abord, au téléphone puis en visio-conférence, ces échanges peuvent désormais se dérouler en face à face.

Linda : On a travaillé ensemble les outils de recherche d’emploi. On a fait des temps d’échanges plus conviviaux. On se balade au parc, ça va au delà de l’aspect purement professionnel mais ça permet de parler français !

Fatima : Quand les personnes ne pratiquent pas toujours le français, elles oublient. Il faut toujours le contact avec le français.

Linda : Je n’ai pas pu encore accueillir Fatima sur mon lieu de travail. On le fera. Au départ, je pensais qu’on allait se rencontrer là bas !

Avancer ensemble

 

Au fil de leurs échanges et de leurs rencontres, la marraine et la filleule se fixent de nouveaux objectifs. Le prochain : travailler sur l’écrit !

Bettie ( FACE Angers Loire) : Quels sont vos prochains objectifs ?

Fatima : De la lecture, de l’écriture. J’ai commencé à écrire à propos de moi : où je suis née, ce que j’ai étudié. Quand j’aurai fini, je l’enverrai à ma marraine.

Linda : Le but est qu’on corrige ensemble. L’entretien qu’on a préparé, c’est pareil : on faisait l’entretien, on enregistrait et après on débriefait ensemble de ce qu’il s’était passé.
On part des besoins, de ce qui me semble être à travailler et on se met d’accord. J’en parle aussi autour de moi. J’ai une petite fille de 6 ans qui a fait son CP donc ça donne des idées pour accompagner quelqu’un qui apprend à écrire. Ça me montre à quel point c’est difficile de construire correctement le français et de l’écrire.

 

Un engagement qui a du sens

 

Que vais-je lui apporter ? De nombreux professionnel.le.s se demandent à quoi ressemblera leur rôle lors de parrain ou marraine. Comment les échanges vont-ils s’organiser ? Quels outils vais-je pouvoir mettre en place ? Quels leviers vais-je pouvoir activer ? Le parrainage se construit à deux, dans un cadre large mais toutefois encadré par les chargés de missions de FACE Angers Loire. Un peu de temps et quelques échanges apportent finalement beaucoup aux bénéficiaires … mais aussi aux professionnel.le.s !

Fatima : J’ai appris la confiance en moi même parce que moi je suis timide, fermée, je ne parle pas beaucoup avec les gens que je ne connais pas. C’était dur au début mais avec elle, je passe étape par étape, elle m’a donné beaucoup de courage.

Linda : Moi, ça m’étonne beaucoup de voir ce que ça peut apporter à Fatima. C’est formidable de savoir que si peu pour moi, parce qu’en fait c’est juste un peu de temps que je prends, peut t’apporter autant.

Fatima : C’est beaucoup de temps pour moi. Merci beaucoup.

Linda : Dans ma vie, c’est pas énorme et que ça puisse t’apporter autant, ça me fait vraiment très très plaisir. Ça fait un miroir, il y a des choses qui nous paraissent naturelles parce qu’elles sont complètement intégrées et avec une personne qui vient de l’extérieur, ne sont plus si naturelles que ça, donc on se repose des questions et on reprend des choses un peu plus en amont. Pourquoi il faut faire quelque chose comme ça, pourquoi dans notre culture on va plutôt fonctionner de cette façon là et pas d’une autre.
La différence de culture, la différence de religion, dont on parle régulièrement, la vie de famille … Il y a beaucoup de sujets sur lesquels je suis très curieuse de savoir comment vit Fatima, quelle est son opinion sur tel ou tel sujet. Et c’est une réelle ouverture.

Photo d’illustration. L’arboretum et les participant.e.s au Rallye de l’intégration citoyenne en novembre 2019

Des moments conviviaux

 

Il existe mille et une manière d’améliorer sa maîtrise de la langue française. Entre une lettre de motivation et une simulation d’entretien de recrutement, Linda et Fatima partagent donc des promenades au parc, échangent sur les spécialités culinaires de leur pays et prévoient de faire du yoga !

Linda : Je trouve que c’est intéressant que Fatima rencontre d’autres personnes et comme c’est compliqué en ce moment dans le cadre professionnel, le cadre extra-professionnel peut être une idée ! Ça nous intéresse aussi de rencontrer des personnes qui sont d’autres cultures. On attend impatiemment de goûter la cuisine de Fatima. On a eu un aperçu au mois de mars mais pas depuis !

Fatima : Je suis une super pâtissière !

Linda : La cuisine crée de la relation hyper facilement.

Et lorsque l’on demande à Fatima quelle spécialité française elle aime particulièrement …

Fatima : Le croissant, avec le beurre, ça j’adore ! C’est dommage, il n’y a pas de croissant avec du fromage. Dans mon pays, il y en a beaucoup. J’en fais tout le temps à la maison : avec du fromage, avec de la viande !

 

Le mot de la fin

 

Fatima : Je dirais aux personnes qui n’ont jamais rencontré de parrain ou de marraine qu’avant de travailler, il faut rencontrer quelqu’un qui est professionnel dans le même secteur pour avancer étape par étape.

Linda : Il faut se renseigner auprès du Club FACE Angers Loire qui répond à toutes les questions qu’on peut se poser sur ce qu’on peut apporter et ce que ça implique. Je pense que ça lève tous les doutes.

Nous souhaitons une belle continuation à Fatima et beaucoup de réussite dans les démarches qu’elle entreprend.

1000 façons de s’engager à nos côtés

 

Vous aussi, engagez-vous avec FACE Angers Loire ! Il existe 1000 façons d’agir à nos côtes.

Notre équipe est à votre écoute pour répondre à toutes vos questions et vous guider vers la forme d’engagement qui vous conviendra le mieux.

Toute personne qui souhaite s’investir peut-être parrain ou marraine.

Les actus et nouveautés de la rentrée

Le mois de septembre arrive et avec lui la rentrée et son lot de nouveautés ! Chez FACE Angers Loire aussi, la fin de l’année s’annonce riche. Retrouvez dans cet article nos actions à venir.

Pour les Entreprises

Des sensibilisations et des formations

Afin d’accompagner les organisations dans le développement de leur Responsabilité Sociétale, FACE Angers Loire propose des modules de sensibilisation et de formation. 

  • Prévenir et agir, en entreprise, contre les violences faites aux femmes
  • Accompagner l’entreprise dans la mise en place d’un accord sur l’égalité professionnelle
  • Recruter et intégrer le public migrant
  • Reconnaître et accompagner les salarié.e.s aidants

D’autres sensibilisations pourront être réalisées en lien avec vos enjeux et problématiques. N’hésitez pas à nous contacter.

Des rendez-vous RSE

En ligne ou en présentiel, les rendez-vous RSE sont l’opportunité de rencontrer d’autres entreprises, d’échanger sur des enjeux communs et de partager des bonnes pratiques.

Notre prochain rendez-vous :

  • Webinaire : “Boostez vos achats responsables ! Focus sur le local”, le 12 octobre à 11h. Infos et inscriptions sur ce lien.

Pour l’Emploi

Des actions renouvelées

Afin de favoriser l’insertion des publics les plus fragiles dans l’emploi, FACE Angers Loire renouvelle des actions qui ont fait leurs preuves.

A venir :

  • Accompagnement à l’emploi des Seniors, à partir du 26 octobre. Des ateliers collectifs et individuels suivis d’une période d’immersion en entreprise. Pour les 45 ans et +.

Toutes nos actions pour l’Emploi sont à retrouver dans notre catalogue dédié.

Une nouvelle action

Bienvenue à Well’Come Angers : un accompagnement sur mesure vers l’emploi pour les primo-arrivant.e.s !

  • Un suivi renforcé et sur le long terme
  • Des ateliers définis en fonction des besoins de chacun.e
  • Des rencontres avec des professionnel.le.s en activité
  • La possibilité de bénéficier d’un parrainage

Pour l’Orientation et la Formation

Un événement en ligne

Rendez-vous sur notre site internet du 21 septembre au 29 novembre pour participer au Défi de la Mixité. Plusieurs activités seront proposées chaque semaine pour découvrir les métiers et sensibiliser les jeunes et leur famille à l’égalité entre les femmes et les hommes.

On nous souffle dans l’oreillette qu’il y aura une montagne cadeaux à gagner !

Une nouvelle édition pour Wi-Filles

Wi-Filles revient à l’automne ! Une opportunité pour les collégiennes de 12 à 14 ans de plonger dans l’univers du numérique et de découvrir tous ses secrets.

  • Wi-Filles Autumn Camp. Du 19 au 23 octobre 2020, des ateliers de 9h à 16h30 à Angers.
  • Promotion Wi-Filles. A partir du 18 novembre, le mercredi après-midi de 13h à 15h (sauf sorties).

Les inscriptions sont ouvertes ! Contactez Bettie.

Vie du Club

L’équipe s’agrandit

FACE Angers Loire accueillera bientôt un.e apprenti.e chargé.e de sponsoring et de partenariat entreprise !

Devenez bénévole chez FACE Angers Loire

La rentrée est un moment propice pour débuter une nouvelle activité ! Et si vous pensiez au bénévolat ? 

Il existe 1001 façons de s’engager auprès de FACE Angers Loire. Trouvez la vôtre.

Bienvenue à Well’come Angers

De nombreuses raisons nous amènent à nous déplacer. De départs volontaires en migrations forcées, de nombreuses personnes arrivent en France chaque année. Elles doivent alors prendre de nouveaux repères et s’intégrer socialement et professionnellement dans le nouvel environnement. Conscient que les entreprises ont un rôle déterminant dans ce processus d’intégration, FACE Angers Loire s’engage et crée Well’come Angers.

Un accompagnement sur mesure

Inspirée du meilleur des précédentes actions menées par FACE Angers Loire et de l’expérience des chargés de mission, l’action Well’come Angers propose un accompagnement global et sur mesure. Des modules et ateliers seront ainsi proposés aux bénéficiaires en fonction de leur projet. Flexible, cet accompagnement évoluera selon les besoins du public migrant. Un nouvel atelier pourra ainsi être déployé à tout moment.

Connaissance de la culture de l’entreprise et de ses codes, ouverture à la vie locale, présentation des différents acteurs du territoire en lien avec l’emploi mais aussi la vie quotidienne pourront être abordés lors de cet accompagnement.

L’atout de Well’come Angers : Un accompagnement à la carte qui permet de s’adapter à chacun.e

Accompagné.e.s tout au long de leur parcours par les chargés de mission de FACE Angers Loire, les bénéficiaires seront également mis en relation avec des professionnel.le.s en activité. Ces dernier.e.s pourront intervenir dans le cadre d’entretiens conseils mais également s’engager auprès des participant.e.s dans la durée à travers un parrainage.

Le parrainage vise à favoriser l’insertion professionnelle des filleul.e.s à travers des échanges réguliers avec un collaborateur ou une collaboratrice d’entreprise. Il peut prendre plusieurs formes en fonction des besoins et des objectifs pour le.la bénéficiaire. Le parrainage peut alors participer à outiller et booster la recherche d’emploi ou encore à mieux maîtriser la langue française.

Pour en savoir plus sur le parrainage, rendez-vous ici.

 

Le parrainage conversationnel au service de l’intégration

Au printemps, alors que le temps était suspendu et la majorité des habitant.e.s invité.e.s à rester à la maison, Taha a pu perfectionner son français avec Tiphaine, commerciale pour les eaux Danone. Désireuse de donner de son temps pendant le confinement, Tiphaine a pu être mise en relation avec Taha par le biais de la Fondation FACE.

On a eu accès à ce mécénat de compétences pendant la période du confinement. C’était une réelle opportunité impulsée par Danone. Pour moi c’est venue à point nommé car je cherchais comment moi aussi je pouvais m’engager et mettre ma pierre à l’édifice pendant cette période de confinement […] Cette mission d’aide à l’apprentissage du français m’a beaucoup parlé. D’abord dans mon expérience personnelle, puisque mon oncle était marié à une chinoise et que sa femme et sa fille sont arrivées en France sans maîtriser la langue française […]. J’ai donc vécu d’une partie tout leur parcours d’intégration en France et j’ai vu que ce n’était pas si simple que cela !

Avec Taha, nous avons échangé de façon hebdomadaire et ce sont des échanges et une action super enrichissants. On le fait par WhatsApp car cela nous permet de nous voir et ça fait du bien ! […] Il faut savoir qu’il a plein de qualifications, il est technicien de maintenance et a travaillé sur une grande plateforme aéroportuaire. Dans son parcours on reconnaissait ses qualités techniques mais le français pouvait un peu pêcher … […] on lui reconnaît ses compétences mais lui demande de revenir plus tard, lorsqu’il maîtrisera mieux le français. […] Peut-être il faut vraiment qu’on se questionne sur comment ces profils peuvent apporter un nouveau souffle et surtout beaucoup de diversité aux équipes et à l’entreprise ! Chez Danone on s’est rendu compte que ces personnes peuvent nous apporter de nouvelles façon de travailler par exemple.

Ce parrainage conversationnel est quelque chose de très très concret ! Je me suis sentie utile et ça redonne du sens que je peux donner à mon travail. Je continue le parrainage de manière bénévole car cela aussi me permet de toujours garder ce sens d’engagement utile […]  Je souhaite vraiment que Taha s’intègre dans le monde du travail très prochainement.

Extrait du témoignage de Tiphaine lors du Webinaire « S’engager pour l’inclusion des réfugié.e.s en France » organisé par la Fondation FACE le 19 juin.

Vous souhaitez vous aussi parrainer une personne à la recherche d’un emploi dans le cadre de Well’Come Angers ? Contactez Kevin ou Mélanie !

Wi-Filles aux quatre coins de la France

Présent dans plusieurs départements de France, Wi-Filles vise à initier les collégiennes aux métiers et aux compétences du numérique. Comme la majorité des actions menées par FACE Angers Loire, celle-ci a subi les conséquences de l’épidémie de Covid-19. Finalement une bonne opportunité de lui donner une nouvelle dimension !

 

Fin des ateliers en présentiel ? Pas de problème !

 

D’abord accueillie avec déception, la rupture des ateliers en présentiel a permis de repenser l’action en lien avec les usages numériques du moment. Les Wi-filles ont ainsi investi les réseaux sociaux et les plateformes de visioconférence. Les groupes de discussion ont grandi avec des Wi-Filles de Toulon, de Nantes, de Saint-Etienne, d’Angers, de Caen, de Rouen … et des rencontres virtuelles ont été organisées. 

Après un premier échange en avril avec les toulonnaises, une grande rencontre entre toutes les Wi-Filles de France a été organisée début mai. L’occasion pour chacune de partager ses découvertes et de s’exprimer sur le programme.

Les angevines ont ainsi pu évoquer les ateliers auxquels elles ont participé entre janvier et mars. D’abord, la réalisation de vidéos avec Benjamin Tardif de Videoflex. Puis, la mise en pratique de ses conseils lors de la visite de la collégiale Saint-Martin et de l’animation Floating Point (pour en savoir plus sur cette oeuvre immersive, rendez-vous sur l’article consacré à Wi-Filles Winter Camp). Enfin, la création de leur premier site internet avec les étudiant.e.s de l’ESAIP.

Un grand challenge entre Wi-Filles de France

 

Quels sont les points communs entre les Wi-Filles des quatre coins de la France ? La curiosité et l’envie d’en apprendre plus ? Oui. La bonne humeur et l’enthousiasme ? Evidemment ! La gourmandise ? Assurément !  L’esprit de compétition et la soif de défis ? Mille fois oui !

Que pouvions-nous alors imaginer d’autre qu’un challenge créatif ? Présenté à l’issue de la première rencontre virtuelle, ce défi consistait en la réalisation d’une affiche représentant l’esprit Wi-Filles. Afin de permettre à chacune de participer, les collégiennes pouvaient créer leur affiche à l’aide d’un ordinateur, d’un smartphone, de papier et de crayons, ou de tout autre matériel à leur disposition chez elles. Le mot d’ordre : Libérer sa créativité !

Pendant plusieurs semaines, elles ont ainsi imaginé et mis tout leur coeur dans leur réalisation, seule ou en groupe. Ami.e.s, famille et partenaires du programme dans les différents départements ont ensuite été invités à voter pour leur création préférée. Plus de 470 votant.e.s ont ainsi participé pour récompenser le travail des Wi-Filles. 

Toutes les affiches sont visibles par ici.

Mélany de FACE Loire et le duo Dalie & Marie de FACE Hérault sont montées sur les premières marches du podium à l’issue de votes très serrés ! Félicitations à elles et à l’ensemble des participantes pour leur investissement dans ce challenge. 

Le découverte du numérique continue

 

Le programme Wi-Filles revient à la rentrée avec des nouvelles activités et des professionnel.le.s toujours aussi passionné.e.s !

Les rendez-vous du prochain semestre :

  • Promotion Wi-Filles. 20 places. Le mercredi après-midi. Lancement à l’automne.
  • Wi-Filles Autumn Camp. 15 places. Pendant les vacances de la Toussaint, du 19 au 23 octobre 2020

Informations et inscriptions dès maintenant auprès de Bettie.

Lutter contre les exclusions numériques

Au printemps, l’épidémie de Covid-19 a mis un coup de projecteur sur les exclusions liées au numérique. De l’absence d’équipement nécessaire au manque de compétences pour l’utiliser, la fracture numérique est complexe. Pour dépasser ce constat révélateur d’inégalités, un mouvement de solidarité s’est mis en place. De nombreuses entreprises en capacité de céder gracieusement du matériel informatique se sont alors manifestées sur tout le territoire national.

 

Faire face au manque d’équipement

 

Comment suivre les cours à la maison et poursuivre son apprentissage lorsque le foyer n’est pas doté d’un ordinateur ? Chercher un emploi et contacter des recruteur.se.s lorsque le seul poste de la famille est occupé ? Télétravailler sereinement lorsque sa connexion internet ne nous permet pas d’envoyer de fichier ?

Le manque d’équipement favorise l’isolement de nombreux.ses Français.ses. Pour répondre à leurs besoins et pour lutter contre ces exclusions, FACE Angers Loire et ses entreprises engagées se mobilisent. Une collecte de matériel informatique pour les familles précaires et les associations des quartiers prioritaires de la Ville d’Angers a ainsi démarré au mois d’avril. Rapidement, des entreprises ont manifesté leur volonté de participer à cet élan de solidarité. 

Nous remercions très sincèrement les entreprises Evolis et La Poste d’Angers pour leurs dons généreux au profit des plus isolé.e.s. Les ordinateurs collectés ont notamment été redistribués au collège Joachim du Bellay. Des élèves dans le besoin ont ainsi pu être équipé.e.s.

Vous possédez des ordinateurs portables, des tablettes et autres outils informatiques non utilisés ou prêts à être reconditionnés ? Pourquoi ne pas en faire don ? Pour en savoir plus, contactez Adeline à clubfaceangersloire@gmail.com.

 

Merci à Evolis pour son don de 10 ordinateurs

 

Savoir utiliser les outils numériques

 

La fracture numérique repose sur des inégalités liées à l’équipement mais aussi à ses usages. L’illectronisme* toucherait près de 17% de la population française. 24% des français.es ne seraient pas en mesure de trouver une information sur internet. Toutefois, avoir accès à Internet ne garantit pas de posséder les compétences numériques de base. Ainsi, parmi les usager.e.s d’Internet, 34% se savent pas utiliser des logiciels tels que le traitement de texte. 

Les foyers les plus modestes, les personnes à la recherche d’un emploi et les retraité.e.s sont davantage touchées par l’illectronisme. Ce sont aussi ceux.celles pour qui l’accès aux outils numériques est indispensable pour faire des recherches d’emploi, postuler à des offres ou encore effectuer des demandes d’aides.

Ces constats rappellent l’importance d’agir pour l’inclusion numérique. C’est dans ce sens que Mélanie, chargée de Médiation Numérique et de mission Emploi, intervient au sein de l’agence postale du Ralliement à Angers une fois par semaine. Les habitant.e.s isolé.e.s apprécient sa présence qui permet de créer du lien. Ils.elles sont heureux.ses d’avoir un contact humain et d’être guidé.e.s dans l’utilisation des outils numériques (installer une application, réaliser une action sur les machines de l’agence, effectuer des démarches administratives, etc.).

 

La Poste d’Angers a fait don d’ordinateurs portables

 

Dans sa lutte contre toutes les formes d’exclusion, de discrimination et de pauvreté, FACE Angers Loire et ses entreprises engagées mettent ainsi des actions et des accompagnements en place pour lutter modestement contre l’illectronisme et la fracture numérique.

D’autres actions demandent à être créées et l’équipe ne manque pas d’idées ! Vous êtes une entreprises et vous souhaitez agir avec nous dans ce sens ? Contactez-nous. Seul nous allons plus vite, ensemble nous irons toujours plus loin.

 

Illectronisme : désigne le fait de ne pas posséder les compétences numériques de base (envoyer des courriers électroniques, consulter ses comptes en ligne, utiliser des logiciels, etc.) ou de ne pas se servir d’Internet (incapacité ou impossibilité matérielle). (Source : Insee)