Wi-Filles, le retour

La 2ème édition de Wi-Filles à Angers a été lancée le 15 janvier 2020 au collège Jean Lurçat à Angers. Participantes, partenaires, parents et équipes éducatives étaient réunis pour un moment convivial.

 

Un nouveau format pour 2020

 

En 2019, Angers et son écosystème numérique labellisés French Tech accueillait pour la première fois Wi-Filles sur son territoire. Porté par FACE Angers Loire, ce programme initie les collégiennes aux métiers et aux compétences du numérique.

18 participantes scolarisées aux collèges Claude Debussy et Jean Lurçat intégraient ainsi l’aventure. Durant 9 après-midi, elles ont été initiées à la programmation, sensibilisées aux dangers du web, ont visité des entreprises qui utilisent le numérique au quotidien et rencontré des étudiant.e.s et collaborateur.trice.s passionné.e.s.

 

 

En 2020, face au succès de la première édition, Wi-Filles revient plus grand ! A la promotion Wi-Filles avec ses activités tous les mercredis après-midi s’ajoutent 2 Clubs de vacances : Wi-Filles Winter Camp et Wi-Filles Spring Camp. Organisés pendant les vacances de février et de printemps, ces camps de vacances permettront à d’autres jeunes filles de plonger dans l’univers du numérique. Des activités y sont prévues toute la journée pendant une semaine.

Ce nouveau format offre l’opportunité à davantage de participantes de s’inscrire à ce programme gratuit. Il permet également d’aborder de nouveaux sujets et de découvrir de nouvelles activités comme la production de vidéo, la réalité virtuelle, la Cyber Sécurité ou encore la Smart City.

 

Il reste des places pour les Clubs de vacances. Plus d’infos par ici !

 

Une action riche grâce au rapprochement des acteurs locaux

 

La richesse du programme Wi-Filles repose sur le rapprochement des différents acteurs du territoire : Entreprises, Collèges, Collectivités, Écoles du Supérieur …

Ensemble, ils dotent les filles d’outils permettant de savoir utiliser, comprendre et créer des contenus numériques. Ainsi, elles adoptent un usage maitrisé et responsable des outils qu’elles côtoient au quotidien.

 

 

A travers les différentes activités animées par des professionnel.le.s et des étudiant.e.s, les participantes développent leur pouvoir d’agir et leur capacité à croire en elles et en leurs compétences. En visitant des entreprises et en rencontrant des collaborateur.trice.s, elles découvrent les possibilités offertes par le secteur du numérique et ainsi élargissent leurs choix d’orientation.

Cet élargissement est étroitement lié à la promotion de l’égalité entre les Filles et les Garçons et à la nécessité de lever les freins qui empêchent les filles de s’orienter vers les filières numériques et techniques.

Ces ambitions peuvent devenir possibles grâce à l’implication des différents acteurs et partenaires de l’action.

 

Slider

 

Revivez la première édition

 

Retrouvez notre série d’articles au sujet de la première édition de Wi-Filles :

Informations pratiques

 

Promotion Wi-Filles : Pour les filles de 5ème, du 15 janvier au 10 juin 2020

Wi-Filles Winter Camp : Pour les filles de 5ème et de 4ème, du 17 au 21 février 2020 > Inscriptions ici

Wi-Filles Spring Camp : Pour les filles de 5ème et de 4ème, du 20 au 24 avril 2020

 

Pour obtenir plus d’informations sur le programme Wi-Filles, contactez Bettie au 07.50.65.90.93

Le circuit de la Restauration

Découvrir un secteur qui recrute à travers des visites d’entreprises, c’est le principe du Circuit de la Restauration proposé par FACE Angers Loire. En 2019, 3 entreprises angevines de la restauration collective ont ouvert leur cuisine à 40 personnes à la recherche d’un emploi. L’occasion d’aborder les savoirs, savoir-être et savoir-faire requis dans ce secteur gourmand.

 

Les coulisses des visites

 

Pour sa première étape, le Circuit de la Restauration a fait une halte dans les cuisines de la Maison de Retraite Saint-Charles. L’occasion d’évoquer les spécificités de la réalisation de menus pour des personnes âgées. Elles peuvent en effet avoir des besoins particuliers à respecter. Dans un EHPAD, les métiers de la restauration collective nécessitent donc de la rigueur, de l’organisation mais aussi de l’innovation.
 

 
En octobre, passage dans les cuisines du Lycée Saint-Martin à Angers. Mercredi après-midi, à l’heure où le restaurant scolaire est désert, les participant.e.s ont rencontré la Manager Acquisition des Talents de Sodexo. Avec elle, ils.elles ont pu évoquer les différents métiers et les perspectives d’évolution dans le secteur.

 

Dernière étape de cette série de visites : les cuisines de la Romanerie de Restoria. Immergé.e.s pendant une matinée de production, les participant.e.s ont pu découvrir l’organisation des cuisines. Ils.elles ont pu observer ses différents pôles, ses zones et son “chemin de non retour”. Ils.elles ont également pu échanger sur les engagements et les valeurs de l’entreprise. Et déguster des chouquettes réalisées par les patissier.e.s !
 

 
Merci à tou.te.s les professionnel.le.s mobilisé.e.s durant le Circuit de la Restauration et à la Maison de Retraite Saint-Charles, Sodexo et Restoria pour leur accueil.
 

Ouvrez les portes de votre entreprise

 

Vous souhaitez faire connaitre votre secteur d’activité et vos métiers ? Pourquoi ne pas accueillir des chercheur.se.s d’emploi ou des jeunes (dès le collège) le temps d’une visite ? Contactez-nous pour plus d’informations.

L’accompagnement à l’emploi des 45 ans et +

Vendredi 25 octobre, c’est la fin de l’accompagnement à l’emploi dédié aux 45 ans et plus. Ils.elles ont assisté à des ateliers individuels et collectifs pendant 5 semaines et ont désormais du mal à se quitter ! Il est pourtant l’heure pour eux.elles de valider leur projet professionnel grâce à une immersion en entreprise. Retour sur une édition particulièrement riche en belles histoires et en rencontres.

“Chaque brin d’herbe a sa part de rosée.”

Katia Lefort est coach professionnelle. Pour la deuxième année consécutive, elle s’est engagée auprès de FACE Angers Loire pour animer un atelier lors de l’accompagnement à l’emploi dédié aux 45 ans et plus. Munie de sa bienveillance et d’une énergie contagieuse, elle invite les participant.e.s à s’interroger sur eux.elles-mêmes. Ils.elles sont ainsi amené.e.s à aller chercher au fond d’eux.elles ce qui leur permettra de se révéler. Différents exercices rythment ainsi la journée et contribuent à “remettre de la lumière sur la personne, ses valeurs et ses besoins”.

De son engagement bénévole dans les actions de FACE Angers Loire, Katia trouve un moyen “d’aider les personnes en difficulté, de travailler sur elle-même” mais surtout ‘une autre richesse, une richesse qui n’est pas financière mais humaine et émotionnelle”.

L’humain, l’humain, l’humain

Une fois de plus, Nicole a quitté ses bureaux nantais d’AG2R la Mondiale pour venir à la rencontre de nos demandeur.se.s d’emploi. Dans son atelier, on parle avenir ! Elle apporte en effet des réponses aux questions et aux inquiétudes des seniors au sujet de leur retraite et des aides sociales dont ils.elles pourront disposer. Celle qui privilégie l’échange aux informations descendantes qualifie volontiers son intervention comme étant “À la bonne franquette !”. Les participant.e.s sont ainsi invité.e.s à ne pas hésiter à poser des questions qui peuvent servir à tou.te.s. Un atelier apprécié car il permet de “savoir à quelle sauce on va être mangé !”.

Si Nicole place l’humain avant tout, c’est aussi le cas de tou.te.s les professionnel.le.s qui animent les ateliers de cet accompagnement à l’emploi. “Chaque intervenant a été bienveillant, à l’écoute de tous”.

Des échanges vrais et sincères

Sandrine, conseillère entreprise chez Pôle Emploi est, elle aussi, une habituée des actions de FACE Angers Loire ! Elle intervient en effet régulièrement auprès des personnes à la recherche d’un emploi. “Ce type de partenariat est très enrichissant pour moi, et porte ses fruits en terme de redynamisation tout du moins, et de réinsertion pour certains”.

L’atelier qu’elle anime vise à repositionner auprès des participants les idées clés à savoir : les droits ( chômage, formation, aides et mesures) et les « petits trucs » importants à connaître dans une démarche de recherche d’emploi. Son intervention est également l’occasion d’échanger sur Pôle Emploi et surtout sans langue de bois ! Elle l’avoue, les échanges sont parfois “musclés” mais  ils demeurent toujours et surtout intéressants et vrais. Si bien que “nous avons même débordé comme d’habitude !”.

La place importante du bien-être

Avec Charlotte de S’CAPAD Santé, nos chercheur.se.s d’emploi ont parlé équilibre de vie. La période de chômage et ses difficultés peuvent en effet venir bouleverser des habitudes et un équilibre bien établi. Sommeil, alimentation, activité physique … quel est leur impact sur le corps et l’esprit ? A travers une série d’activités, la professionnelle amène les participant.e.s à se reconnecter avec leurs sensations et leurs besoins. Lorsque l’un d’entre eux s’interroge au sujet de l’activité physique, “Comment savoir ce qui nous conviendrait le mieux ?”, Charlotte rappelle qu’il est important de faire ce dont on a envie. Elle en profite pour dresser un parallèle avec les freins à l’emploi : le temps, la famille, la motivation, l’envie … Et souligne qu’une activité physique peut contribuer à lever ces freins (en créant du lien, en construisant un réseau par exemple).

“Les objectifs se travaillent par étapes. Le plus important pour tout, c’est le plaisir. Il faut s’écouter et se faire plaisir !”

“Une aide à reprendre confiance en soi”

Qu’ils évoquent les techniques de recherche d’emploi, le système de retraite, l’entretien de recrutement ou qu’ils traitent du bien-être et de la confiance en soi, chaque atelier de cet accompagnement à l’emploi est animé par un.e professionnel.le désireux.se de partager son expertise et ses compétences avec les participant.e.s. Leur engagement et la fréquence des activités pendant les 5 semaines d’accompagnement sont un atout fort de l’action. 

Ce sont les participant.e.s qui en parlent le mieux :

“La méthode et les modules sont intéressants pour se mettre en condition de recherche active.”

“Je souhaite que d’autres personnes puissent avoir l’occasion de le faire.”

“Une aide à reprendre confiance en soi”

“Parfois ce n’est qu’une phrase ou une idée qui peut faire la différence”

Dans les coulisses du Rallye de l’Intégration Citoyenne

Angers a accueilli le premier Rallye de l’Intégration Citoyenne du territoire du 18 au 22 novembre 2019. Pendant 5 jours, 14 migrant.e.s sont parti.e.s à la découverte du patrimoine historique, culturel et immatériel de l’Anjou mais aussi des secteurs d’activité et des métiers qui recrutent sur le territoire. Retour sur cette semaine riche en découvertes (et en kilomètres à pied !).
 

Jour 1 : Apprendre à se connaître

 

Jour 1, Étape 1 / Lundi 18 novembre, rendez-vous au café de l’Hôtel Marguerite d’Anjou pour commencer la journée. L’occasion pour chacun.e de faire connaissance avec ses partenaires de vadrouille pour la semaine. Un café, un croissant et direction le Château d’Angers pour une première visite placée sous le signe du patrimoine angevin !
 

 

Très attentif.ve.s aux explications sur l’Histoire du monument, les participant.e.s ne manquent toutefois pas de photographier le Château sous tous les angles.

Jour 1, Étape 2 / Un détour par la tapisserie de l’Apocalypse, deux ou trois selfies sur les remparts et il est déjà l’heure de quitter le Roi René pour parler des métiers de l’Artisanat avec l’URMA de Maine et Loire.
 

 
Jour 1, Étape 3 / Après une pause déjeuner bien méritée, notre groupe est parti arpenter la Ville d’Angers lors d’une balade ensoleillée.
 

Jour 2 : Cap sur le végétal

 

 
Jour 2, Étape 1 / Mardi brumeux mais mardi heureux ! La journée commence au grand air avec la visite de l’Arboretum Gaston Allard. Qui est ce fameux Monsieur Allard ? Quelles sont les espèces végétales qui s’épanouissent dans le parc ?

Jour 2, Étape 2 / Bien au chaud, les participant.e.s au Rallye de l’Intégration Citoyenne ont ensuite assisté à une présentation des métiers de l’horticulture avec Forval. Quelles sont les différentes activités du végétal ? Quelle est la différence entre l’arboriculture, le maraîchage et l’horticulture ?
 

 
Jour 2, Étape 3 / Et l’après-midi ? Atelier bricolage et goûter avec l’association Passerelle. Un bon moyen de découvrir le tissu associatif angevin et un lieu créateur de lien.
 

Jour 3 : Pause culture

 

 

Jour 3, Étape 1 / Mercredi, c’est au tour de la Bibliothèque Municipale Toussaint de dévoiler ses secrets aux participant.e.s. Plus qu’un lieu ressource dans lequel trouver de l’information, la Bibliothèque abrite des trésors du patrimoine culturel angevin.
 

 
Jour 3, Étape 2 / La visite de la Galerie David d’Angers et de son Fronton du Panthéon a suscité beaucoup de curiosité et de question. L’occasion d’aborder l’art comme un enjeu culturel, politique et citoyen (et de prendre la pose devant les nombreuses statues exposées !).

Jour 3, Étape 3 / Après un déjeuner au Restaurant, les participant.e.s ont retrouvé Convivio pour découvrir le secteur de la Restauration. Quelles sont les opportunités sur le territoire ? Quels sont les savoirs et savoir-faire requis ? Quelles sont les perspectives d’évolution ?
 

 
Jour 3, Étape 4 / Cap sur les salles obscures et sur le cinéma les 400 coups pour terminer la troisième journée du Rallye de l’Intégration Citoyenne. Une première pour certain.e.s qui n’avaient jamais assisté à une séance de cinéma et un bon moyen d’améliorer son français !
 

Jour 4 : Photographes en herbe

 

 
Jour 4, Étape 1 / Direction le Pôle de Formation UIMM pour une plongée dans l’univers de l’Industrie. Au programme : une présentation ludique des différents métiers et une visite des ateliers du centre de formation.

Le trajet retour à Angers est l’occasion de partager une part de gâteau et d’apprendre quelques mots dans la langue maternelle des un.e.s et des autres. Saviez-vous qu’au Venezuela on dit “Whisky !” avant de prendre une photo de groupe ?
 

 
Jour 4, Étape 2 / Pas de sortie pour le dernier après-midi de l’aventure mais du tri, du tri et du tri ! Parmi les centaines de photos prises durant la semaine, lesquelles seront choisies pour l’exposition photo “Regards d’Anjou et d’Ailleurs” ?
 

Jour 5 : A bientôt les ami.e.s !

 
Jour 5, Dernière étape / Avant de se dire à bientôt, les participant.e.s au Rallye de l’Intégration Citoyenne ont échangé sur le principe de laïcité et les valeurs de la République avec le CIDFF49. Des échanges riches et pertinents ont ainsi rythmé la dernière matinée de cette aventure.
 

 

« Je suis comblé de joie. Vous vous êtes mobilisés pendant plusieurs jours. Vous étiez toujours là. Toutes ces découvertes, c’était une chance pour moi. Ça me va droit au cœur. La séparation va être difficile, on est une famille maintenant. J’espère qu’on va se retrouver. On a plein de choses à faire ensemble. » Mory

Ainsi, s’achève le Rallye de l’Intégration Citoyenne.

Nous vous donnons rendez-vous début 2020 pour (re)découvrir l’Anjou dans l’oeil de ces primo-arrivant.e.s et réfugié.e.s et faire connaissance avec eux.elles à travers l’exposition photo itinérante en entreprise “Regards d’Anjou et d’Ailleurs”.

 

Le Rallye de l’Intégration Citoyenne est une action innovante, imaginée par FACE Angers Loire et soutenue par Mécène&Loire.

Mamadou, parcours d’un retour à la vie professionnelle

Après des expériences dans le secteur de la sécurité, de la manutention, du nettoyage et de l’industrie, Mamadou a connu une longue période de chômage. 4 ans de difficultés et d’incertitudes pour le père de famille qui, après un accompagnement avec FACE Angers Loire, a repris le chemin de l’emploi et de l’épanouissement personnel. Témoignage.

 

Un accompagnement à l’emploi

 

En octobre 2018, la référente PLIE (Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi) de Mamadou l’oriente vers l’accompagnement à l’emploi dédié aux 45 ans et plus de FACE Angers Loire. C’est le début d’une nouvelle vie. Pendant 5 semaines, il suit des ateliers collectifs et individuels, animés par des professionnel.le.s d’entreprises.

 

Atelier conseil en image pendant l’accompagnement en 2018

Dans cet accompagnement, les ateliers traitent des techniques de recherche d’emploi et des aides sociales, de la valorisation des compétences personnelles et professionnelles, des conseils en image , de l’ouverture à la vie locale … Un accompagnement intensif qui donne une place importante au bien-être des participant.e.s.

L’atelier qui a particulièrement marqué Mamadou ? Celui sur les usages du numérique, animé par Orange Solidarité. Il avoue qu’il lui a été particulièrement utile. “Ca m’a permis d’apprendre des choses que je ne connaissais pas”.

Attentif à l’autre, il se souvient de chaque personne rencontrée lors de ces ateliers. Plusieurs mois après la fin de l’accompagnement, lors de notre rencontre, il demande ainsi des nouvelles des autres participant.e.s. Ont-ils.elles eux aussi retrouvé le chemin de l’emploi ? Presque tou.te.s, oui, puisque 75% des bénéficiaires de l’action sont aujourd’hui en poste.

 

Mamadou à la sortie de son travail

Un retour à la vie professionnelle

 

Mamadou s’occupe aujourd’hui de l’entretien des immeubles angevins mais son cheminement vers le retour à l’emploi n’a pas toujours été évident. Las de ses recherches infructueuses, il avait l’espoir de voir l’emploi venir à lui. Derrière son sourire lors de chaque atelier se cachait alors une difficulté à se réapproprier sa recherche d’emploi et à redevenir acteur de celle-ci.

Si certain.e.s ont avancé à petits pas au fil des ateliers collectifs et individuels, Mamadou, quant à lui, a fait un saut de géant suite à l’action. L’énergie retrouvée, il a adopté une dynamique nouvelle. Il a alors multiplié les démarches auprès d’employeurs potentiels et les contacts avec l’équipe de FACE Angers Loire.

En décembre, quelques jours après la fin de l’accompagnement, il s’est rendu à une information collective chez Tremplin Travail. Volontaire, il a participé à des ateliers collectifs puis des entretiens individuels.

Après un premier contrat de quelques jours pour un remplacement et suite à des missions de plusieurs semaines, il s’est vu proposer un contrat de longue durée. Investi, rigoureux et disponible, Mamadou a su faire ses preuves et retrouvé la sérénité.

Nous lui souhaitons une bonne continuation.

Le Rallye de l’Intégration Citoyenne

En France, près de 40000 personnes ont obtenu le droit d’asile en 2018. Pour elles, l’insertion personnelle et professionnelle est un enjeu majeur. Appréhender une nouvelle culture, prendre ses repères, s’adapter à son environnement sont les premières étapes à l’intégration des réfugié.e.s et les entreprises ont un rôle déterminant dans ce processus. En mai, une vingtaine de professionnel.le.s assistaient à notre déjeuner RSE sur le thème de l’accueil et de l’intégration des personnes primo-arrivantes* en entreprise. Dès la rentrée, FACE Angers Loire met en place en action innovante : Le Rallye de l’Intégration Citoyenne.

 

Découvrir Angers et son tissu économique

 

Pendant 5 jours, les participant.e.s au Rallye de l’Intégration Citoyenne sillonneront le territoire angevin. Ils.elles partiront à la découverte du patrimoine historique, culturel et immatériel de l’Anjou mais aussi de ses entreprises emblématiques et de lieux ressources.

 

 

 

Comment rejoindront-ils les différents lieux de visites et de rencontres avec les professionnel.le.s et les associations du territoire ? A pied ou à vélo, pour prendre le temps de contempler le patrimoine historique et culturel angevin. En bus ou en tramway, pour se familiariser avec le réseau de transport de la ville et aborder les questions de mobilité.

A travers plusieurs étapes, le Rallye de l’Intégration citoyenne facilite ainsi l’accueil et favorise l’intégration des réfugié.e.s et des primo-arrivant.e.s. Il vise en effet à créer des conditions favorables pour s’intégrer socialement et professionnellement. De plus, en ouvrant leurs portes, les entreprises contribuent à établir un premier lien avec ce public et le monde professionnel (les codes, les contraintes, les attendus …).

 

Place du Ralliement, Angers

Sensibiliser à l’interculturalité

 

Le contact avec l’entreprise ne s’arrêtera pas à une découverte des métiers et des secteurs d’activité. En effet, au fil de l’itinéraire, les participant.e.s prendront des photos des lieux incontournables du territoire afin de réaliser une exposition photo itinérante en entreprise et dans les espaces publics.

Cette exposition photo permettra ainsi aux habitant.e.s et aux collaborateurs et collaboratrices des différentes entreprises de (re)découvrir l’Anjou autrement, dans l’œil de ces réfugiés et des primo-arrivant.e.s. Grâce à des messages et des ressources complémentaires, elle participera également à sensibiliser l’Entreprise à la diversité, à l’interculturalité et au rôle fondamental de celle-là dans l’intégration de ce public au sein des équipes.

Vous souhaitez contribuer à cette action ?
Ou encore accueillir cette exposition dans votre structure ?
Contactez Kevin par email à ks.faceangersloire@gmail.com ou par téléphone au 06.82.00.74.71

Peut-être découvrirez-vous des secrets du patrimoine angevin que seuls des regards nouveaux peuvent percevoir ?

 

* Tableau récapitulatif du statut des personnes qui arrivent en France

Avec le soutien de Mécène et Loire

Zoom sur les visites d’entreprises

Chaque année, FACE Angers Loire organise des visites d’entreprises dédiées aux chercheur.se.s d’emploi et aux personnes qui s’interrogent sur leur parcours professionnel. L’occasion d’en apprendre plus sur un secteur et des métiers qui recrutent. Au menu en 2019 : un format inédit de visites en plein immersion !

 

Le circuit de la restauration

 

Cette année, 3 entreprises angevines du secteur de la restauration collective ouvrent leurs portes aux demandeur.se.s d’emploi à travers le Circuit de la Restauration. L’occasion pour eux.elles de découvrir les métiers, les compétences et les savoir-être recherchés sur les différents postes (aide cuisine, second de cuisine, plonge, service …).

 

Echanges avec la Directrice des cuisines de la Maison de Retraite Saint-Charles

La première visite

 

La Maison de Retraite Saint-Charles a ouvert le bal le 2 avril. Vêtues de blouses et de charlottes, 13 personnes ont ainsi plongé dans les coulisses de la restauration collective en maison de retraite. Les participant.e.s ont d’abord été accueilli.e.s par la Directrice des cuisines dans la salle de restauration. Elle leur a remis un guide pratique et utile avant de partager son expérience et d’évoquer les qualités et compétences requises pour travailler dans le domaine. Ils.elles se sont ensuite rendu.e.s dans la cuisine de l’établissement suivant un “chemin de non retour” (ne pas revenir sur ses pas pour ne pas contaminer les aliments). L’occasion d’aborder les règles HACCP (système qui identifie, évalue et maîtrise les dangers significatifs au regard de la sécurité des aliments) et de souligner que les métiers de la restauration collective nécessitent de la rigueur, de l’organisation mais aussi de l’innovation lorsqu’il s’agit de cuisiner pour les résident.e.s d’un EPHAD.

 

Prêt.e.s pour la visite des cuisines !

Les visites à venir

 

Fin septembre, c’est le Lycée Saint-Martin (Sodexo) qui accueillera les participant.e.s. Habituée à transmettre son goût pour la cuisine, l’équipe du restaurant scolaire intègre déjà régulièrement des stagiaires de 3ème.

En fin d’année, les chercheur.se.s d’emploi s’immisceront dans les cuisines d’une entreprise locale de restauration collective : Restoria.

Vous êtes intéressé.e.s par le secteur de la restauration collective et souhaitez embarquer pour Le Circuit de la Restauration ? Contactez Kevin par email à ks.faceangersloire@gmail.com ou par téléphone au 06.82.00.74.71.

 

La visite du chantier Saint-Serge

 

Figurant parmi les 10 secteurs les plus recherchés en 2019, le BTP peine à recruter. Il se dresse en effet à la première place des secteurs où sont anticipées les plus fortes difficultés de recrutement (Source : Pôle Emploi). Pour les chantiers d’Angers Loire Métrople, ce sont en moyenne 700 à 800 emplois nouveaux dont les entreprises auront besoin entre 2018 et 2022. Et si s’immerger dans un chantier était le moyen idéal de parler du secteur du BTP et de ses métiers ?

 

NGE commente la visite du Chantier

Au revoir la blouse et la charlotte, bonjour les chaussures plates et le casque de chantier pour les participant.e.s à la visite du chantier Saint-Serge le 24 juin dernier. 10 personnes à la recherche d’un emploi ou d’un apprentissage dans le secteur du bâtiment et des travaux publics ont assisté à cette visite commentée par une guide conférencière de Destination Angers.

Tout au long de la visite du chantier, du parc et de la nouvelle patinoire, ils.elles ont ainsi pu en apprendre plus sur un quartier en pleine mutation : son histoire et son importance pour la Ville d’Angers. Cette immersion au plus près des salarié.e.s à l’oeuvre sur le chantier a permis aux 2 entreprises présentes, NGE et le GEIQ Pro 49, d’expliquer les métiers de manière concrète. A droite, un manoeuvre. De l’autre côté, une zone d’eau servant à nettoyer les roues des camions. Sous leurs pieds, un réseau VRD. Après avoir échangé avec un salarié du GEIQ Pro 49 travaillant sur le chantier à propos des compétences développées, les participant.e.s ont pu remettre leur CV et lettre de motivation aux professionnel.le.s présent.e.s.

 

Echanges avec un salarié du GEIQ Pro 49 travaillant sur le chantier

Ouvrez les portes de votre entreprise

 

Vous souhaitez faire connaitre votre secteur d’activité et vos métiers ? Pourquoi ne pas accueillir des chercheur.se.s d’emploi ou des jeunes (dès le collège) le temps d’une visite ? Contactez-nous pour plus d’informations.

Wi-Filles, la fin du premier Club angevin

5 mois se sont écoulés depuis le lancement du premier Club Wi-Filles angevin. Pendant 9 séances, les collégiennes des collèges Claude Debussy (au sein duquel se sont déroulés les ateliers) et Jean Lurçat ont plongé dans l’univers du numérique. Retour sur les dernières semaines de l’aventure Wi-Filles à Angers.

 

Après la découverte, la mise en pratique

 

Si nous devions résumer en quelques mots les derniers rendez-vous des Wi-Filles avec les étudiants de l’ESAIP et les professionnel.le.s, nous choisirions : esprit d’équipe et créativité ! Après avoir été initiées aux bases de la programmation et plus particulièrement aux langages HTML et CSS, les filles se sont lancées dans la création de leur propre page Web. Des pages qui résument l’aventure Wi-Filles.

En groupe, elles ont choisi le sujet sur lequel elles allaient travailler. Le premier a créé une page d’accueil avec un carrousel photos. Le deuxième a réalisé le portrait des participantes. Le troisième a sélectionné les meilleurs souvenirs du Club.

Intimidées mais fières de leurs réalisations, elles ont ensuite présenté ces projets aux partenaires de l’action, à la direction de leur établissement et à leurs parents le 19 juin, le jour de l’événement de clôture du Club.

 

Imaginer le collège de demain

 

Vous avez dit créativité ? A l’occasion de la visite d’Enedis, le 3 avril 2019, les collégiennes ont rencontré François et Manon. Les deux chargés de projet innovation leur avaient concocté une séance de créativité. Au menu, spaghettis crus pour un marshmallow challenge riche en idées et post-it colorés pour imaginer le collège de demain.

Ces activités leur rappellent étrangement des situations auxquelles elles ont été confrontées pendant les ateliers d’initiation à la programmation. En informatique, il faut souvent recommencer quand tout ne fonctionne pas comme prévu : quand il s’agit de construire la tour la plus haute avec des pâtes, un morceau de ficelle et du ruban adhésif, c’est pareil ! Quand on crée une page web, il est important de mobiliser les compétences et les connaissances de chacun : quand on innove également !

 

Les Wi-Filles chez Enedis Angers

Rencontrer des professionnel.le.s du numérique

 

Retour au collège pour les collaborateurs et les collaboratrices d’Adventi Informatique, Octave et Playmoweb venus à la rencontre des Wi-Filles le 15 mai 2019.

Après une présentation des différentes entreprises et de leurs activités, les collégiennes ont découvert les métiers des professionnel.le.s présent.e.s. L’occasion pour elles de se confronter une nouvelle fois à la diversité qu’offre l’univers du numérique. Elles ont ainsi réalisé 5 portraits : Stéphanie, Responsable Assistance ; Marie, Développeuse Web Front End ; Mélanie, Ingénieure Développement ; Valentin, Développeur et Maire-Pierre, Responsable Commerciale.

Un après-midi enrichissant et surprenant pour les professionnel.le.s et les collégiennes qui ont été kidnappés et enfermés dans le CDI ! Comment en sortir ? En suivant les traces numériques et en partant à la recherche des données personnelles de leur ravisseur !* Durant les 40 minutes imparties, chacun.e a pu mettre ses compétences au service du groupe et apprendre à se connaître autrement. Un bon moyen de sensibiliser à la protection des données personnelles et de faire le lien avec le travail en équipe en entreprise.

 

Une suite au Club Wi-Filles ?

 

Le 19 juin, nous fêtions la fin du premier Club Wi-Filles angevin mais également les futurs Clubs et Promotions de l’année 2019-2020 !

En effet, le Club FACE Angers Loire se mobilise pour que Wi-Filles Angers puisse revenir à la rentrée. Au programme :
+ de collégiennes
+ d’établissements scolaires
+ d’ateliers
+ visites d’entreprises et de sorties
Une + grande ouverture sur l’écosystème numérique angevin

Vous êtes une entreprise du numérique et/ou vous souhaitez soutenir le projet Wi-Filles à Angers ? Rejoignez l’aventure Wi-Filles, contactez-nous !

 

Merci !

 

Merci aux partenaires de l’action Wi-Filles, qui par l’engagement de leur structure et/ou de leurs collaborateur.trice.s permettent aux collégiennes de s’initier aux métiers et aux compétences du numérique.

Merci aux étudiants de l’ESAIP pour leur disponibilité, leur conseil et leur bienveillance pendant les ateliers.

Merci à Enedis d’avoir ouvert ses portes aux collégiennes.

Merci aux collaboratrices et collaborateurs d’Adventi Informatique, Octave et Playmoweb d’être venus à la rencontre des Wi-Filles.

Merci aux entreprises et aux professionnel.le.s impliqués dans les différents ateliers et sorties, que vous pouvez (re)découvrir dans la première partie des aventures du Club Wi-Filles d’Angers !

 

*Escape Game disponible sur la site de la DANE de Besançon, pour en savoir plus cliquez ici.

Egalité-Mixité, rendez-vous au collège

Renouvelée pour la 2ème année consécutive, l’action Egalité-Mixité vise à déconstruire les stéréotypes de genre et à élargir les choix professionnels des élèves. A travers la diffusion de vidéos de collaborateur.trice.s tournées en entreprise, d’échanges en classe et de rencontres avec des professionnel.le.s, les élèves sont sensibilisés à la mixité des métiers. Retour sur les interventions en classe.

 

Des métiers de filles et des métiers de garçons ?

 

“C’est tout ?!”, “C’est choquant !”, “C’est chaud !” s’exclament les collégien.ne.s lorsqu’ils.elles apprennent que seulement 13 familles de métiers sur les 87 identifiées sont mixtes*. Le quiz qui introduit la séance est ainsi l’occasion de mesurer leurs connaissances en matière d’égalité Fille/Garçon et de réaliser qu’il existe de forts écarts entre les métiers. Ils.elles viennent alors à débattre sur la raison de ces disparités.

 

Photos Sensibilisations en Classe Egalité Mixité FACE Angers Loire
Echanges avec les professionnel.le.s au collège Auguste et Jean Renoir

L’éducation, la société, le poids des stéréotypes de genre, la culture, la discrimination mais également les préférences des individus sont avancés pour expliquer pourquoi dans certains métiers on compte plus de filles et dans d’autres plus de garçons. Un débat qui les amène à réfléchir sur l’influence du sexe sur leur choix d’orientation et de métier.

“Peut-être que les filles ne vont pas vers l’informatique parce qu’elles ont peur de ne pas être à leur place au milieu de tous ces garçons ?” s’interroge l’une des collégiennes, “Certains et certaines n’ont pas assez confiance en leurs capacités alors ils ne vont pas vers le métier qu’ils auraient choisi » affirme un autre.

 

 

Même si certain.e.s élèves avouent, qu’au début, ils.elles seraient surpri.se.s si leur copain se dirigeait vers l’esthétique ou leur copine vers le bâtiment, tou.te.s s’accordent pour dire que “On est tous et toutes libres de choisir le métier qu’on veut”, “Pas de “C’est pour les gars ou c’est pour les filles”, on fait le métier qui nous plait !”.

 

Et toi, c’est quoi ton métier ?

 

Aligné.e.s devant les élèves, les professionnel.le.s et chef.fe.s d’entreprise présent.e.s pendant les interventions en classe se plient au jeu des questions-réponses. Coiffeuse, vendeuse, avocat, directeur ? Et non ! Elle est conductrice de poids lourd, il est coiffeur, elle est militaire, il est infirmier, elle est cheffe d’entreprise. A chaque métier découvert, les élèves sont confronté.e.s à leurs représentations. Ils.elles prennent également conscience de l’étendu des métiers et des opportunités qui s’offrent à eux.elles.

 

 

Après les devinettes, place aux échanges en petit groupe. L’occasion de poser toutes leurs questions aux professionnel.le.s. Ils.elles leur racontent alors leur parcours, leur quotidien, les difficultés qu’ils.elles ont pu rencontrer, leur reconversion mais avant tout, leur passion pour leur métier. “Ce qui compte, c’est de choisir un métier qui vous plaît.”

Des échanges riches pour les élèves qui réalisent qu’on peut changer de métier au cours de sa vie, qu’il est possible d’apprendre un métier en étant à l’école et en entreprise grâce à l’apprentissage, qu’il n’est pas nécessaire de faire de grandes études pour monter son entreprise et que surtout, ‘Il faut croire en soi et en ses capacités”.

 

 

Des professionnel.le.s mobilisé.e.s !

 

Entre fin mars et début juin 2019, 234 collégien.ne.s ont été sensibilisé.e.s aux stéréotypes de genre et à l’élargissement des choix professionnels.

L’action Egalité-Mixité ne serait pas ce qu’elle est sans les professionnel.le.s. 26 se sont mobilisé.e.s pour cette édition.

Un grand merci à Marie-José (Ton Avenir Angers), Stéphane (SM Consulting), Jennyfer (Georgelin Logistique et Transport), Rémi (La Fabrique à Entreprendre), Bérengère (Entrepreneuze), Julien et Agathe (Gaultier, le Quartier de l’homme), Théo (Maison Richeux Roellinger), Inès (Salon 59 street Coiffure / CCI 49 – Centre Pierre Cointreau), Christelle (HEPPNER), Danyphane (Clinique de l’Anjou), Aline (Vinci Construction – ADIM), Luc (O-I), Daphné et Jean-Philippe (Bouygues), Juliette et Frédéric (Marine Nationale), Olivier (MFR La Meignanne), Fanny (Noirieux / CCI 49 – Centre Pierre Cointreau), Lucie (Osé / CCI 49 – Centre Pierre Cointreau), Ilyan (Favre d’Anne / CCI 49 – Centre Pierre Cointreau), Aurélien, Johan et Annaëlle (CCI 49 – Centre Pierre Cointreau), Hervé (CCI 49) et à Elles Bougent Pays-de-la-Loire pour leur engagement et leur mobilisation.

 

* Un métier mixte est un métier dans lequel on retrouve 40 à 60% d’hommes et de femmes.

 

Pour revivre l’édition 2018, rendez-vous ici.

Accord sur l’Egalité Professionnelle : 6 entreprises du Maine et Loire accompagnées gratuitement

Le 14 mai, s’achevait la première session d’accompagnement à la mise en place d’un accord sur l’égalité professionnelle avec FACE Angers Loire. Obligatoire à partir 50 salarié.e.s, cet accord n’est pourtant pas encore mis en place dans toutes les entreprises concernées. Dans le Maine et Loire, seulement 38% des entreprises seraient couvertes à ce jour par un accord.

Depuis mars dernier, 6 entreprises ont donc bénéficié de l’expertise de Sophie Pioro, Directrice des Activités Stratégiques RSE, Entreprises et Autres Organisations de la Fondation FACE, qui les a accompagnées afin de remplir leurs obligations légales. Un coup de pouce utile et très bien reçu par les représentants de ces entreprises !

Retour sur cette formation réalisée en partenariat avec la Direccte et l’ARACT des Pays de la Loire.

 

Etape 1 : Faire le point et poser les bases de l’accord

 

La première journée de formation était tout d’abord l’occasion pour les entreprises de mesurer leurs connaissances sur le sujet et de faire le point sur des notions essentielles. Quelles différences entre égalité, mixité et parité ?

Après un rappel du cadre légal et de la présentation des nouveaux index de référence, les entreprises se sont tout de suite penchées avec Sophie sur les étapes fondamentales de la mise en place d’un accord : Grâce à une réflexion participative et collective, chacune des structures a pu repartir avec des outils pratiques (trames d’un accord, modèle de plan d’actions) et des objectifs fixés, adaptés à leurs besoins et leurs contraintes, pour la 2ème session de mai.

Les entreprises participantes pendant la première journée de formation

Etape 2 : Réaliser un autodiagnostic de sa structure

 

Munies de leur bilan social et de l’ensemble des documents relatifs à l’égalité professionnelle, chaque entreprise s’est prêtée durant l’intersession à l’exercice de l’autodiagnostic avec l’outil Mix’it de la Fondation FACE. L’analyse des réponses par les équipes de FACE permet aux entreprises d’avoir une vision de leurs points forts et de leurs points faibles. Elles accèdent également à une série de propositions concrètes et adaptées au secteur d’activité.

Etape 3 : Se retrouver et débriefer

 

Le 14 mai, toutes sont revenues en ayant fait de grandes avancées dans leurs travaux. Cette deuxième – et dernière – journée de formation leur a permis notamment de mettre en lumière les actions déjà réalisées dans leur entreprise en faveur de l’égalité professionnelle mais aussi d’identifier les derniers axes sur lesquels travailler, ou encore avoir de nouvelles idées pour alimenter leur futur plan d’actions.

Avec des tailles et des branches activités différentes, chacune a pris du recul sur sa propre situation et identifié des leviers de progression et bonnes pratiques à mettre en place. La dynamique collective et les visions croisées de chaque structure a évidemment contribué à la qualité de cette formation.

Les entreprises qui ont participé pourront encore bénéficier de l’expertise et des conseils personnalisés de Sophie Pioro après la formation, pour finaliser leur accord.

Votre entreprise est-elle couverte ?

 

Vous êtes une entreprise de 50 salarié.e.s et plus et vous n’êtes pas encore couverte par un accord relatif à l’Egalité Professionnelle ?

Le diagnostic , l’élaboration de votre stratégie, les négociations ou votre plan d’actions sont en cours mais vous avez besoin de conseils et d’appui pour une ou plusieurs de ces étapes ?

FACE Angers Loire vous propose de vous accompagner dans la mise en place d’un accord sur l’Egalité Professionnelle grâce à :

  • Un diagnostic de votre structure et des outils qui vous guideront pour la suite des actions à mener
  • Deux demi-journées de formation réalisées par notre experte FACE
  • Un entreprise individuel avec notre experte, au cours de l’accompagnement
  • Un suivi de votre entreprise à + 1 mois à l’issue de la dernière journée de formation

Une nouvelle session de formation sera mise en place au deuxième semestre 2019. Vous êtes intéressé.e ou souhaitez vous inscrire ? Contactez Adeline Jouin par email à clubfaceangersloire@gmail.com ou au 07.88.06.37.95 pour avoir plus de détails sur les modalités de cette formation.