Clara et Maimouna, récit d’un parrainage

En mars 2020, FACE Angers Loire organisait un déjeuner dans le cadre de la Job Academy dédiée aux personnes primo-arrivantes. C’est à cette occasion que Clara, responsable QSE et urbanisme chez Irigo RD, rencontre sa filleule Maimouna. Toutes deux se trouvent grâce à un indice en image glissé dans leur dossier de parrainage : une seringue. S’en suivent plusieurs mois sans pouvoir se voir puis des rencontres tous les 15 jours de juillet à octobre 2020. Elles se sont retrouvées le 6 janvier 2022 pendant le tournage d’une vidéo. Nous étions là !

L'expérience du parrainage

La première rencontre entre Clara et Maimouna a été l’occasion de faire connaissance et d’établir une liste des sujets à aborder selon ses besoins. Elles ont ensuite imaginé un planning pour approfondir son projet professionnel  et apprendre à valoriser ses compétences. Deux fois par mois la marraine et la filleule se retrouvaient ainsi dans les locaux d’Irigo RD.

« Est-ce que je dois préparer quelque chose ? ». Avant le premier rendez-vous, Clara se demandait comment elle allait pouvoir accompagner Maimouna, ce qu’elle allait pouvoir lui apporter et partager avec elle. C’est finalement la spontanéité qui a guidé leurs échanges : la filleule apportant des idées et la marraine des conseils.

En septembre, Maimouna a débuté la formation qui lui tenait à cœur : elle souhaite devenir aide soignante. Cette avancée dans son projet professionnel n’a pas marqué la fin de l’aventure du parrainage puisqu’elles ont poursuivi leurs rendez-vous, abordant des thématiques qui se sont imposées toutes seules : les codes professionnels et l’entretien de recrutement (pour être prête à l’issue de la formation !). Quelles sont les procédures à respecter ? Quelles sont les explications écrites et celles qu’on ne dit pas ? Autant de questions qui n’ont pas réponses évidentes quand le monde de l’entreprise français ne nous est pas bien connu.

La suite de l'aventure

Maimouna termine sa formation d’aide soignante. Il ne lui reste qu’un module à valider avant de pouvoir pleinement exercer le métier qui, pour elle, est une évidence. Jonglant avec succès entre sa formation, ses révisions et sa vie de famille, elle met toute son énergie dans la réussite et l’accomplissement de son projet professionnel. 

Elle a multiplié les stages et les expériences dans différentes structures (à l’hôpital, en EHPAD, en centre de santé mentale …) passant ainsi de l’observation, à l’aide puis à l’action. « Je fais ce travail avec mon cœur, avoir de l’expérience, c’est encore plus motivant. »

Une fois son diplôme obtenu, Maimouna souhaite trouver un emploi stable pour continuer à s’épanouir dans son métier. Pleine de projets, elle envisage de créer une association au Mali, son pays d’origine.

Leurs ressentis sur le parrainage

Pour Clara, le parrain ou la marraine est une aide, un guide et pas une personne qui fait à la place de. « C’était la première fois pour moi. Sans le parrainage, je n’aurai jamais rencontré Maimouna. C’est une aventure humaine. On apprend ensemble, sur le plan humain, ça donne de l’énergie : Maimouna est très positive ! Ca donne envie de rester en contact. »

Aux professionnel·le·s qui souhaiteraient se lancer dans l’aventure du parrainage, Clara souhaite dire qu’ils·elles ont tou·te·s quelque chose à apporter. « On a tous quelque chose à apprendre de l’autre. »

« Clara est ouverte d’esprit, elle a su me mettre à l’aise. J’ai appris beaucoup de choses. Elle était là pour moi […] S’ils (les personnes à la recherche d’un emploi) ont des projets professionnels, il faut se donner les moyens, ils peuvent chercher de l’aide, être parrainés, ça peut aider à aller de l’avant. Ils peuvent nous guider. Être avec quelqu’un qui a de l’expérience aide à avancer. Clara a su me transmettre des choses même si elle ne fait pas le même métier. »

Bonjour 2022

A chaque nouvelle année, son lot de nouveautés ! 2022 ne fera pas exception à la règle. Dans notre traditionnel article de rentrée/nouvelle année, nous revenons sur les derniers mois de 2021 et vous parlons de ce qui nous attend pour les semaines et mois à venir.

Le dernier trimestre 2021

16 novembre 2021 - Evenement Entreprise Contributive à l'Iceparc
Octobre 2021 - Semaine d'ateliers collectifs FACEMPLOI

👐 Entreprise : Le 16 novembre avait lieu notre rendez-vous sur la thématique de l’entreprise contributive co-organisé avec le MEDEF Anjou et DRO. Quel plaisir de se retrouver pour converser sur un futur possible en présence de chef·fe d’entreprise inspiré·e·s et inspirant·e·s !

💼 Emploi : FACEMPLOI, l’action qui s’adapte aux besoins de chacun·e se poursuit. Temps fort : une semaine d’activités collectives avec des visites d’entreprises, des ateliers pour mieux comprendre la culture de l’entreprise et ses codes, pour savoir valoriser ses compétences ou encore des simulations d’entretien de recrutement !

👩‍💻 Orientation – Formation : 9 filles de 14 à 17 ans ont participé au Wi-Filles Autumn Camp. Pendant une semaine, elles sont allées à la rencontre de professionnel·le·s du numérique, ont découvert des entreprises de la tech et participé à des ateliers dans des écoles du supérieur !

💬 Orientation-Formation : Ces dernières semaines nous avons eu la joie d’aller à la rencontre de centaines de collégien·ne·s en classe avec des professionnel·le·s du territoire souhaitant partager leur parcours, leur expérience et leur métier avec les jeunes. D’autres interventions sur les thématiques de la mixité des métiers, de l’entrepreneuriat et de l’apprentissage arrivent bientôt ! Pour connaitre les dates, rendez-vous ici.

💻 Accès aux droits : Les permanences au sein de l’agence postal du Ralliement continuent. Pour rencontrer Julie, rendez-vous le lundi ! Sinon, vous pouvez aussi bénéficier de ses conseils pendant les ateliers numériques organisés au 122.

🎉 Vie du Club : Nouveaux locaux et nouvelles chargées de mission ! En septembre, nous avons investi nos jolis bureaux du 34 rue des Noyers. Vous êtes nombreux à être venus nous rendre visite lors de l’inauguration le 9 novembre, merci pour votre présence ! Cet événement était aussi l’occasion de vous présenter Aurélie et Léa qui ont respectivement rejoint l’équipe Orientation-Formation et l’équipe Emploi.

Octobre 2021 - Wi-Filles Autumn Camp
9 novembre 2021 - Inauguration des locaux de FACE Angers Loire

Nos perspectives et actualités 2022

Les intentions de FACE Angers Loire

Vous le savez, chez FACE Angers Loire nous ne manquons ni d’idées ni d’ambitions. L’année 2022 n’échappera pas à ce bouillonnement d’énergie ! Nous sommes impatients de partager ces moments avec vous. D’ici là, voici cinq mots qui résument nos intentions pour les mois à venir :

Co-développement | Sensibilisation | Ouverture

De ces intentions naitront des actions qui seront, comme depuis notre création en 2012, menées avec, par et pour les entreprises et les organisations du territoire pour l’égalité, la diversité et l’inclusion.

A ne pas manquer en 2022

👋 Entreprises : Des rendez-vous dédiés aux adhérents pour échanger et partager

🌱 Vie du club et Entreprises : Une nouvelle dimension pour les Défis Responsables ! Rendez-vous fin janvier pour en savoir plus.

💼 Emploi : Une action inédite dans le cadre de FACEMPLOI avec 4 semaines d’ateliers dédiées aux primo-arrivant·e·s en partenariat avec France Horizon et avec des sensibilisations dédiées aux entreprises.

💬 Orientation-Formation : Le Défi de la Mixité en mars. 5 semaines pour booster ses connaissances sur l’égalité femmes-hommes et se challenger (pour les jeunes de 12 à 18 ans et leur famille). 

Toutes nos actions et événements à venir sont consultables dans notre agenda en ligne et sur nos réseaux sociaux. Suivez-nous pour ne rien manquer !

 

 

Illettrisme en entreprise : en parler et agir

Mardi 7 décembre se tenait notre dernier rendez-vous dédié aux entreprises de l’année 2021. En visio, nous abordions la thématique de l’illettrisme en entreprise. Nicolas Viau, coordinateur de l’IFRAESS et Anais Borowiak, chargée de mission nationale de l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme étaient présents pour éclairer les entreprises et répondre à leurs questions.

Illettrisme, de quoi parle-t-on ?

A distinguer de l’analphabétisation, l’illettrisme correspond à la situation de personnes qui ont été scolarisées en France mais qui ne maîtrisent pas les compétences de bases de lecture, d’écriture, de calcul ou du numérique. Ces compétences de bases rassemblent les compétences qui permettent d’être autonome dans la vie personnelle et professionnelle. Ainsi, les personnes en situation d’illettrisme peuvent rencontrer des difficultés pour lire et répondre aux mots laissés par les enseignants dans les carnets de correspondance, retirer un billet de train à un guichet, rédiger un courriel, réaliser des démarches administratives … En entreprise, cela peut se traduire également par des difficultés à comprendre les plannings, savoir travailler en autonomie ou encore en équipe dans un cadre défini.

En France, 2 500 000 personnes de 18 à 65 ans seraient en situation d’illettrisme soit 7% de la population.

Les impacts de l'illettrisme

De par sa nature, l’illettrisme est invisible. Il est toutefois bien présent en entreprise. En effet, plus de la moitié des personnes touchées par cette problématique ont un emploi. 

La crise sanitaire que nous connaissons a bousculé les modes d’organisations et de production, révélant ainsi des fragilités qui pouvaient jusqu’alors être masquées. Cette situation soulève des questions face aux enjeux de transformations écologique, numérique et d’inclusion rencontrées par les entreprises. Comment y répondre et accompagner le changement lorsque les compétences de base ne sont pas maîtrisées ?

Quelles soient individuelles, collectives, économiques ou encore sociales, les performances des entreprises sont impactées par l’illettrisme. 

L’illettrisme peut affecter les performances de l’entreprise par des difficultés de compréhension des messages écrits, la réticence aux changements, une sur-sollicitation des collègues ou de la hiérarchie, la réalisation d’erreurs qui doivent être régulées, des situations de stress qui engendrent un climat dégradé dans la structure, le frein au développement de nouveaux projets, une insatisfaction des clients …

Les salariés qui maîtrisent les compétences de bases communiquent mieux, s’adaptent mieux aux changements, sont plus confiants, peuvent développer de nouvelles compétences techniques, ce qui engendre un climat plus apaisé dans l’entreprise, moins de pertes et d’erreurs, davantage d’efficacité dans le management, une meilleure garantie de règles d’hygiène et de sécurité … les entreprises ont donc tout intérêt à agir pour accompagner les personnes en situation d’illettrisme.

Comment agir en entreprise ?

Face à une problématique invisible, souvent masquée ou dissimulée, il est nécessaire pour les entreprises de prendre conscience qu’elles peuvent être concernées. Cette prise de conscience est une première étape vers l’information, puis la sensibilisation des équipes et l’accompagnement des personnes touchées ainsi que de la structure. Celle-ci doit s’entourer des acteurs du territoire qui sauront l’éclairer et la guider dans les actions à mener.

Il n’est jamais trop tard pour engager une démarche pour accompagner ces salariés riches de nombreuses compétences qu’ils ont pu développer pour compenser le manque de maîtrise des compétences de base.

L’information et la sensibilisation permet de rendre visible ce qui ne l’était pas auparavant (indices, comportements, stratégies d’évitement …).
Nicolas Viau

Liens et contacts utiles et pratiques

  • Prendre conscience. Evagill : un outil pour mesurer le taux de risque d’avoir des salariés en situation d’illettrisme dans la structure. Selon le taux de risque, le questionnaire se poursuit pour mesurer les signaux faibles de l’illettrisme (ex : refus d’aller en formation, de changer d’horaires …). A la fin du diagnostic, vous êtes mis en relation avec votre opérateur de compétence pour être accompagné.
  • Former. Un module de formation sur le repérage et l’accompagnement de l’ANLCI.
  • Prendre contact sur le territoire. IFRAESS.

9 filles à la conquête du numérique

Cet article a été rédigé par Héloise, participante au Wi-Filles Autumn Camp 2021. Bonne lecture !

Durant la semaine du 25 au 29 octobre 2021, les Wi-filles accompagnées de Bettie passèrent d’entreprise en entreprise afin de découvrir l’univers du numérique, domaine dans lequel les femmes sont hélas peu présentes.

Le Wi-Filles Autumn Camp 2021

Lundi matin, 10h, première étape : l’ESEO où nous sommes accueillies chaleureusement par Bilel pour un petit déjeuner convivial avant de laisser place au travail.

Au programme : Découverte et initiation au programme Arduino et expérimentation de celui-ci ! Le but étant de faire fonctionner une LED RGB afin de pouvoir par la suite, la faire changer de couleur à l’aide du programme. Nous avons pu emporter le matériel utilisé pour refaire les expériences chez nous.
Après le déjeuner, c’est reparti pour une autre découverte : la stéganographie toujours en compagnie de Bilel. Cela consiste à cacher une information au sein d’une autre, de sorte que son existence même passe inaperçue. Nous devions donc prendre une image et la modifier afin de dissimuler l’information à transmettre, en l’occurrence une autre image binaire contenant du texte. Le logiciel de cryptage qui nous a permis de réaliser cela est Matlab. Expérience vraiment instructive qui a stimulé nos neurones !
À 15h, visite de l’école et rencontre avec deux doctorantes qui ont pu nous en dire plus sur leur métier et leurs parcours. C’est le sourire aux lèvres que nous repartons après le goûter en ayant toutes en mémoire les paroles persuasives de Bilel « Quand on veut, on peut ! »

Le lendemain, nous prenons le bus pour nous rendre à My Digital School, une école des métiers du digital !
Durant la matinée, nous nous plongeons au cœur du quotidien d’étudiants avec qui nous échangeons sur leur parcours professionnel.
Lors de ces discussions, nous avons constaté que quelles que soient les études, la possibilité de se reconvertir dans le milieu du numérique reste tout à fait accessible à tous(tes) !
L’après-midi nous assistons à une visioconférence avec une entrepreneuse, où il était question de développer une application permettant aux femmes de s’entraider pour différentes tâches, sans qu’elles ne se sentent en insécurité…
Cette journée d’immersion parmi les étudiants et leurs formateurs a été bénéfique car nous avons observé les habitudes et méthodes de travail de chacun et découvert une palette phénoménale de métiers, aussi bien créatifs que techniques, graphiques ou encore commerciaux, car OUI : le digital est une constellation dans laquelle luisent d’innombrables talents !

La matinée du mercredi s’est déroulée au Repaire Urbain où nous avons visité les archives de la ville et aperçu un manuscrit vieux de 900 ans…
Après nous être situées dans l’espace à l’aide de la maquette d’Angers et de l’application « Angers 360», nous gravissons les marches du RU jusqu’au premier étage afin de contempler l’exposition « Apokálupsis » d’Esmeralda Da Costa, une vision très personnelle et pittoresque de la tapisserie de l’Apocalypse.
La pause midi dans le jardin du musée des beaux-arts a été très agréable, grâce au soleil resplendissant qui nous faisait face !


Après avoir fait un petit détour pour voir la célèbre maison d’Adam, place Sainte-Croix, nous nous rendons à Empreinte Digitale.
Cette entreprise coopérative créée des solutions numériques personnalisées afin d’aider ses clients dans leurs projets. Toutes sortes de professions nous sont présentées : cheffe de projet, développeur front et back, testeur, consultant en accessibilité numérique et administrateur système et réseaux…Que de métiers !

La journée du jeudi débute rue Lenepveu, au sein de WeForge, une structure qui accompagne les startups et les entrepreneurs dans la réussite de leurs projets en mettant à leur disposition des locaux, en les mettant en relation avec des groupes d’entrepreneurs etc…
Après un court échange en compagnie d’une adjointe au maire autour d’un petit déjeuner, nous sommes embarquées dans un challenge avec les « Girls are coding » de Nantes, des jeunes filles en stage informatique également, à qui nous faisons face pour ce défi ! Ce challenge de 15 mn, par groupe, consiste à créer des objets futuristes en lien avec la technologie et les moyens informatiques.
Des objets inattendus et bourrés de créativité ont été imaginés : en passant de robots qui réduiraient l’impact écologique en transformant le CO2 en O2 et en aspirant les déchets, à un boîtier détectant l’alcool installé à l’intérieur des voitures, les idées fusionnaient dans nos esprits…Il y avait évidemment une multitude d’autres créations comme une sorte de « talkie-walkie GPS » permettant aux jeunes enfants de gagner en autonomie et la téléportation via cabines à la Harry Potter ! Il y en avait pour tous les goûts !
Au final, les équipes d’Angers et de Nantes ont été ex-æquo.
L’heure qui suivi le challenge nous a permis d’échanger avec Cédric, notre accompagnateur durant tout le long de la journée et de débattre sur différents sujets à la fois captivants et fort intéressants.
Après un kebab offert par WeForge (qui était délicieux soit dit en passant !), les Wi-filles s’improvisèrent jurys d’un jour et écoutèrent les pitchs d’une dizaine d’entrepreneurs/euses sur leurs projets, afin de leur attribuer des prix, en l’occurrence de beaux diplômes plastifiés avec chacun une spécificité différente et, pour le coup de cœur du jury, un paquet de schokobons offert !
Pour terminer, nous avons visité une partie de l’entreprise et avons pu accéder au toit qui donnait sur les rues alentours …

Le vendredi, seule la matinée était pourvue d’activités pour nous laisser l’après midi libre. Au programme : séance de réalité virtuelle au Futuroïd en compagnie de Sébastien ! Après une présentation rapide mais efficace sur l’évolution depuis 1956 de ce monde fictif, c’est non sans une certaine excitation que nous coiffons nos têtes des casques, afin de nous évader dans une autre dimension !
Différents types d’univers nous ont été proposés : une navette spatiale en compagnie d’un robot, un atelier mystérieux et empli de magie guidées par une sorcière, un endroit permettant de dessiner en 3D et pour finir, un petit tour dans les terres nordiques au milieu des vikings où nous nous sommes affrontées lors d’un jeu.

 

En résumé, cette semaine nous a démontré que oui, les femmes sont capables d’accomplir de grandes choses et de choisir le métier qu’elles souhaitent sans recevoir d’avis désapprobateurs…Elle nous a également ouvert des voies pour l’avenir et fait découvrir des personnes incroyables, merci à tous et à toutes !

Les nouveautés de la rentrée

Bonjour septembre ! C’est la rentrée, toute l’équipe de FACE Angers Loire est ravie de vous retrouver. Nous accueillons ce nouveau mois et son lot de nouveautés avec joie. Actions, événements, équipe, on vous dit tout sur ce qui vous (nous) attend pour le mois de septembre et ceux à venir.

Du côté de l'équipe

On s'agrandit

FACE Angers Loire s’agrandit. Nous sommes heureux d’accueillir Aurélie au sein de l’équipe. Elle est chargée de mission Orientation Formation et travaillera avec Bettie pour l’élargissement des choix professionnels des jeunes. Nous lui souhaitons la bienvenue !

On s'agrandit (bis)

Après l’humain, les murs ! FACE Angers Loire déménage et part s’installer 34 rue des Noyers à Angers. Nous quittons nos bureaux mis à disposition gracieusement par Enedis depuis 2017 pour un lieu plus grand qui accompagnera le développement du Club. Nous avons hâte de vous y retrouver pour une petite fête d’inauguration très bientôt (surveillez votre boite mail !).

A propos de nos actions

Celles qui voient le jour

Orientation & Formation : Le Safari de l'Orientation

Une action hybride qui conjugue activités en ligne et ateliers en classe pour élargir ses choix professionnels et aborder son orientation plus sereinement. Le Safari de l’Orientation s’adresse aux jeunes de Maine et Loire de la 5ème à la Terminale. 

En savoir plus sur le Safari de l’Orientation.

Entreprises : Les rendez-vous dédiés aux adhérents

Deux fois par an, nous aurons le plaisir de retrouver les adhérent·e·s au Club FACE Angers Loire pour un moment convivial et inédit. Les thématiques seront différentes à chaque fois. N’hésitez pas à nous soumettre vos envies et vos idées !

Celles qui se poursuivent

Emploi : FACEMPLOI

L’accompagnement sur mesure vers l’emploi lancé en mars 2021 se poursuit. Cette action s’adresse aux femmes isolées, aux habitant·e·s des quartiers prioritaires d’Angers Loire métropole et aux personnes primo-arrivantes. Chaque parcours est unique. Les participant·e·s se voient ainsi proposer des ateliers adaptés à ses besoins et objectifs du moment.

En savoir plus sur FACEMPLOI.

Orientation & Formation : Stages de 3ème

Cette année scolaire encore, nous poursuivons notre engagement pour que chaque jeune puisse réaliser un stage de 3ème. Ainsi, nous collectons dès aujourd’hui vos offres de stages de 3ème à destination des jeunes scolarisés dans les quartiers prioritaires du département. Vous pouvez d’ores et déjà proposer les vôtres sur monstagedetroisieme.fr. Nouveau : des stages collectifs multi-entreprises ! Si vous souhaitez ouvrir vos portes dans ce cadre, contactez-nous.

En savoir plus sur les stages de 3ème.

L'agenda de la fin d'année

Les rendez-vous dédiés aux entreprises

  • Novembre. L’entreprise contributive. En partenariat avec le MEDEF et DRO
  • Fin d’année. English tea time. Rendez-vous dédié aux adhérent·e·s
  • Décembre. Visio sur la thématique de l’illettrisme avec l’IFRAESS

Les autres événements

  • Jusqu’en décembre. Regards d’Angers et d’Ailleurs, l’exposition photo en ligne. A découvrir ici.
  • Octobre. Une semaine thématique avec des ateliers techniques de recherche d’emploi pour les participant·e·s à FACEMPLOI
  • Octobre. Wi-Filles Autumn Camp, pour les lycéennes de 2nde et 1ère
  • A venir. Crémaillère des locaux de FACE Angers Loire !

Tous nos autres événements et rendez-vous de la fin d’année sont à retrouver dans notre agenda (et sur les réseaux sociaux !)

Prépa-Apprentissage : Des professionnel·le·s au cœur de l’accompagnement

Depuis 2019, FACE Angers Loire intervient dans le cadre de la Prépa apprentissage de la CCI de Maine et Loire. Notre rôle ? Favoriser la rencontre entre les jeunes et le monde professionnel. Pour cela, nous menons plusieurs ateliers en lien avec les techniques de recherche d’apprentissage. Leurs thématiques : le CV et la lettre de motivation, les entretiens de recrutement, l’ouverture à la vie locale et à ses réseaux … Aujourd’hui, nous vous racontons l’histoire de Mustafa et de son stage, trouvé en un coup de fil par un·e professionnel·le pendant une simulation d’entretien de recrutement.

La simulation d'entretien de recrutement

Quelle posture adopter lors d’un entretien de recrutement ? Comment me présenter et mettre en lumière mes talents et ma motivation ? A travers des simulations, les jeunes qui participent à la prépa-apprentissage se préparent à cet exercice avec des professionnel·le·s en activité. Après un temps de mise en situation, ils·elles débriefent avec bienveillance pour valoriser les points forts et souligner les axes d’amélioration. Un bon moyen d’aborder plus sereinement son entretien le jour J !

C’est pendant cet exercice que Mustafa a rencontré Sylvie Picouleau d’Artus Interim en juin dernier. Alors qu’il lui présentait son projet professionnel et faisait part de sa recherche de stage, la professionnelle n’a pas hésité à décrocher son téléphone pour mobiliser l’un de ses contacts. Tout est ensuite allé très vite puisque l’entreprise a accepté d’accueillir Mustafa le temps d’un stage pour … la semaine suivante !

Retour sur le stage de Mustafa

Mustafa souhaite devenir peintre en bâtiment. Il est donc à la recherche d’une entreprise pour développer ses compétences en apprentissage pour la rentrée. En attendant, il a pu réaliser un stage chez Color Habitat. Une expérience qui lui a permis de confirmer son projet professionnel.

Ses missions

Pendant son immersion sur le chantier d’une maison neuve, Mustafa a pu en apprendre davantage sur le métier, les techniques et les bonnes postures à adopter. Grâce à un programme sur mesure, il a pu s’initier aux bons gestes et mettre en pratique les conseils de l’équipe. Son terrain de jeu : le garage ! Ponçage, préparation des murs, application de la couche de fixation sur les murs et le plafond, peinture … Mustafa a pu assister et participer aux différentes étapes du chantier. Il a su se montrer à l’écoute des explications pour se mettre rapidement en action et des remarques de l’équipe pour comprendre et corriger ses erreurs. La seule frustration pour tous : que le stage soit trop court pour lui permettre de voir le résultat final !

L'expérience de Color Habitat

Basée à Trélazé, l’entreprise souhaitait accueillir des stagiaires depuis longtemps. Un mois de chantier dans la ville d’Angers et un coup de fil d’une cliente (Sylvie !) leur ont permis d’accueillir Mustafa début juillet pour un stage de quelques jours. 

« C’était une bonne expérience pour l’entreprise. C’est un métier qui peut être compliqué et physique et qui est en pénurie de main d’oeuvre ! Nous voulons donner envie aux jeunes. Nous avions donc établi un programme pour Mustafa et avons pensé au garage pour qu’il puisse faire un peu de tout […] On est contents de lui. Il y allait après les explications et était à l’écoute des remarques et des conseils (pour ne pas se faire mal au dos par exemple). Cette expérience a confirmé l’envie d’accueillir d’autres stagiaires. » 

Roland Bly, Associé gérant chez Color Habitat

Le mot de la fin

Lorsque nous avons échangé avec Color Habitat, nous leur avons demandé s’ils avaient un mot à adresser à l’entreprise qui accueillerait Mustafa comme apprenti. Ce message est donc destiné à sa future entreprise d’accueil !

« Il lui faut une entreprise qui a réellement envie de former, de transmettre. Il a envie d’apprendre, il faut juste être prêt à lui expliquer. Les jeunes sont à l’écoute si on prend le temps de communiquer avec eux. Il faut leur faire confiance.  » 

Si vous recherchez un apprenti pour la rentrée et que vous vous reconnaissez dans ses mots n’hésitez pas à nous contacter pour être mis en relation avec Mustafa !

Accompagner les entreprises dans la lutte contre les violences faites aux femmes

Les violences faites aux femmes ne s’arrêtent pas aux portes de l’entreprise. Ainsi, FACE Angers Loire s’engage pour lever les tabous sur ce phénomène mais aussi pour interagir et faire l’interface avec les acteurs locaux spécialisés. Depuis 2018, nous sensibilisons et mobilisons les entreprises du territoire au rôle fondamental qu’elles peuvent jouer dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Retour sur nos actions de ces derniers mois.

Les sensibilisations

Les objectifs

Organisées à deux voix avec le CIDFF 49, les sensibilisations rassemblent des employeurs et managers d’entreprises et secteurs d’activités différents autour de la thématique des violences faites aux femmes et plus particulièrement des violences conjugales. Elles visent à mieux comprendre les causes et les origines de ce phénomène. A travers des apports chiffrés, ces temps sont également un moyen de mesurer son ampleur. Enfin, ces sensibilisations permettent d’engager une réflexion sur l’implication de l’entreprise et de partager avec d’autres structures des interrogations, vécus et bonnes pratiques.

2 femmes sur 10 déclare subir ou avoir subi des violences conjugales

(Etude européenne du réseau 1 in 3 Women de 2019)

Le déroulement

Cette année, et comme de nombreux événements, les sensibilisations ont eu lieu à distance, en visio. Après un tour de table pour faire connaissance et connaitre les attentes de chacun·e, les participant·e·s sont rapidement confronté·e·s aux chiffres du nombre de victimes l’année précédente, à l’ampleur du phénomène chez les salarié·e·s, au pourcentage de victimes qui déclarent que ces violences impactent leur travail au quotidien … Un éclairage nécessaire avant d’aborder les notions qui se cachent derrières les différentes formes de violences et leurs signes évocateurs. 

"On se sent démunis pour détecter qui est victime de violences"

Témoignage d'un participant

Mais quel rôle l’entreprise peut-elle jouer ? La suite de la sensibilisation apporte des réponses sur les obligations légales de l’entreprise et sur la manière dont elle peut agir. Parmi elles : l’information et la sensibilisation de tou·te·s apparait comme une étape fondamentale (nous vous en parlions en décembre dernier dans cet article).

Enfin, ce temps dédié aux entreprises est l’occasion de mettre en avant et de partager des bonnes pratiques mais aussi d’échanger sur des difficultés, des cas concrets et de poser toutes ces questions aux animatrices (Adeline Jouin, Responsable de FACE Angers Loire, et Estelle Moinard, Directrice du CIDFF 49).

Informations utiles et pratiques

Les sensibilisations durent 1h30 et sont gratuites. Vous pouvez toutefois soutenir ces initiatives en adhérant au club FACE Angers Loire.

Le bilan de l'année écoulée

0

Nombre de sensibilisations organisées dont une par la Fondation FACE dans le cadre de la journée internationale contre les violences à l’égard des femmes.

0

Nombre de collaborateur·trice·s sensibilisé·e·s lors des rendez-vous « Prévenir et agir, en entreprise, contre les violences faites aux femmes »

0

Nombre d’entreprises représentées lors des sensibilisations (la dernière de l’année, en juin 2021, étant dédiée au secteur de la santé, du social et des services à la personne).

Une campagne en ligne

En marge du 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences à l’égard des femmes, nous avons souhaité mettre en lumière les bonnes pratiques d’entreprises du territoire. Une série d’affiches a ainsi été diffusée sur les réseaux sociaux pendant 5 semaines. Irigo RD Angers, Meggitt, Restoria et Scania ont participé à cette campagne en ligne.

Retrouver notre article à propos de cette action en cliquant ici.

Nos actions à venir

Pour ne rien manquer les nos actions et événements à venir en lien avec la lutte contre les violences faites aux femmes, suivez-nous sur les réseaux sociaux ou consulter notre agenda en ligne.

Wi-Filles, fin de la 3ème édition

La 3ème édition de Wi-filles, le programme qui initie les filles aux métiers et aux compétences du numérique, s’est achevée le 16 juin à l’ESAIP. On revient sur cette année scolaire inédite et sur la suite de l’aventure !

Les temps forts de la 3ème édition

Débutée en novembre 2020, cette nouvelle saison de Wi-Filles a connu de multiples péripéties ! Après des ateliers à distance les premières semaines de l’aventure, le groupe n’a pu se rencontrer en vrai qu’en janvier 2021. S’en sont suivis des ateliers au sein du collège Claude Debussy, un changement de vacances scolaires et une fin d’année 100% sorties chez les partenaires de cette belle action !

Des ateliers en classe

btr

Avec les talents de l'ESAIP

Depuis 2019,  les étudiant·e·s se déplacent au collège pour transmettre leurs connaissances et compétences aux participantes. Cette année, ils·elles ont eu à cœur de répondre aux envies des Wi-Filles en créant des petits groupes d’activités pendant chaque séance. Ainsi, certaines ont pu créer un site internet pendant que d’autres se challengeaient en résolvant des défis orientés Cyber sécurité ou en créant des objets connectés !

btr

Futuroïd vient aux Wi-Filles

Espace fermé ? Pas de problème ! Sébastien, qui soutient Wi-Filles pour la 2ème année consécutive, est venu présenter la réalité virtuelle aux collégiennes directement au sein de l’établissement scolaire. Elles ont ainsi pu en apprendre plus sur l’histoire de cette technologie et sur ses usages avant de tester les casques. Une première marquante pour certaines !

Angers-Rennes en visio

Le développement des activités en visio a permis aux Wi-Filles de rencontrer Camille de Creative Seeds pour une séance sur le thème de l’animation. Comment les films d’animation sont-ils créés ? Quels procédés sont mis en place tout au long du processus de création ? Qu’est-ce qu’un fond vert ? Combien de personnes travaillent sur un projet comme les Minions ? Elles sont désormais incollables !

 

Des sorties

btrhdr

We Forge à la rencontre de Mapstime

Cédric et ses équipes nous ont accueilli chez We Forge pour une visite des lieux et un atelier placé sous le signe de la cartographie. Notre mission : renseigner nos endroits, restaurants, magasins préférés et les œuvres urbaines (que nous avions repéré la semaine précédente) dans l’outil développé par Mapstime. 

 

We Network, l'incubateur industriel

Le 9 juin, nous avons pu visiter We Network et déambuler dans les locaux pour découvrir comment les cartes électroniques y sont créées ainsi que les prototypes développés au sein de l’incubateur. Nous avons voté pour votre petit préféré mais on ne vous en dira rien 😉

 

btrhdr
btr

Testeuses d'application

Début mai, nous avons pu tester une application en cours de développement. Au programme : deux équipes (collège Claude Debussy VS Collège Jean Lurçat) et du challenge dans les rues d’Angers ! Bilan à la fin de l’heure : victoire du collège Jean Lurçat … à un cheveu ! On ne vous en dit pas plus pour le moment. Suivez @wifilles49 sur Instagram pour vous tenir au courant de la suite de ce test !

 

Une expérience inédite

Au delà des découvertes et des apprentissages liés au secteur du numérique, le programme Wi-Filles sensibilise à la question de l’égalité entre les Femmes et les Hommes. Dans ce cadre, nous avons rencontré les réalisatrices des Films Hector Nestor en janvier. Cette rencontre n’a pas donné lieu à un atelier vidéo mais bel et bien à un passage devant les caméras pour les collégiennes ! Elles ont en effet participé à deux scènes du documentaire Habitantes dont le tournage s’est achevé en mai 2021. Rendez-vous dans les mois à venir pour découvrir ce film documentaire.

Clap de fin

16 juin, 14h. Il fait 31 degrés et les quelques nuages présents dans le ciel nous offrent un peu d’ombre. Une journée idéale pour clôturer cette 3ème édition de Wi-Filles à l’ESAIP. Après une visite de l’école (pendant laquelle nous avons fièrement porté nos tote bags aux couleurs de l’ESAIP !) qui a permis aux participantes de découvrir les lieux dans lesquels évoluent les étudiant·e·s rencontré·e·s tout au long de l’année, nous nous sommes séparés en 3 groupes pour un dernier challenge (le collège Claude Debussy aura-t-il sa revanche ?).  Chaque équipe, composée d’un·e étudiant·e et de Wi-Filles avait « 20 min pour imaginer un objet, une application, un programme ou n’importe quoi d’autre en lien avec l’information et le numérique » sur un thème surprise tiré au sort. De belles idées ont germé :

  • Voyage & Tourisme / Find Your Destination : Un site internet pour trouver son prochain lieu de vacances en répondant à quelques questions (budget, saison, lieu (plage, montagne, ville …))
  • Manger quand on habite à la campagne / E Bio ferme : Une application pour commander des produits bio aux producteurs près de chez soi (livraison ou retrait dans la journée)
  • Protéger l’environnement / TrottiCO2 : une trottinette qui fonctionne au CO2

Les cerveaux ayant bien chauffés, il était ensuite temps de se poser autour de petites gourmandises et de boissons fraîches pour fêter la fin de cette aventure !

La suite de l'aventure Wi-Filles

Wifilles3-Wenetwork

Au programme de l'année prochaine

Wi-Filles reviendra en 2021-2020 pour une nouvelle saison avec un camp de vacances et une promotion.

Nouveautés : pour la première fois, le camp s’adresse aux lycéennes (2de et 1ère) et la promotion sera ouverte aux collégiennes d’autres établissements scolaires.

rbt

Soutenez l'action Wi-Filles

Vous êtes une entreprise de Maine et Loire et vous souhaitez soutenir Wi-Filles afin que davantage de filles puissent participer au programme ? Vous pouvez faire un don à FACE Angers Loire en vous rendant par ici.

Vous êtes une entreprise du numérique et de la tech et souhaitez ouvrir vos portes aux participantes ? Vous avez des espaces pour accueillir de futurs ateliers ? Contactez Bettie

Retrouvez tous les partenaires du programme Wi-Filles par ici.

Des professionnel·le·s à la rencontre des jeunes

L’année scolaire s’achève et avec elle, les interventions en classe pour élargir le champ des possibles des jeunes. Ces derniers mois, nous sommes allés à la rencontre de plus de 430 jeunes. A chaque fois, nous étions accompagnés par des professionnel·le·s passionné·e·s et passionnant·e·s.

Les rencontres

La période des choix d’orientation soulève des questions, des doutes et des hésitations pour de nombreux jeunes. Afin de leur permettre de rencontrer le monde de professionnel et d’élargir leurs choix, FACE Angers Loire se rend en classe depuis 2018. Pendant des interventions ludiques et thématiques, les jeunes peuvent obtenir des réponses concrètes à leurs nombreuses interrogations. Le témoignage des professionnel·le·s leur permet ainsi de découvrir des métiers et des filières mais aussi d’encourager leur curiosité et leur confiance en eux·elles.

Cholet, en mars 2021 avec Baudon Peinture, Brioche Pasquier et CAIB

Découvrir et s'ouvrir

« Est-ce que vous …
… travaillez dans un bureau ?
… travaillez à l’extérieur ?
… excercez un métier dans lequel il y a plus d’hommes ?
… vous déplacez ou voyagez avec votre métier ?
… avez besoin d’un ordinateur ?
… travaillez avec des entreprises ? »

Avant de s’assoir pour discuter*, les questions fusent pour deviner le métier des professionnel·le·s qui quant à eux·elles ne peuvent répondre que par « oui » ou par « non ». Un bon moyen de permettre aux élèves de réaliser qu’il existe une multitude de métiers qu’ils·elles ne connaissent pas et de les confronter à leurs représentations.

« Monsieur, est-ce que vous travaillez dans l’informatique ? » Et on ne pose pas la même question à la professionnelle à côté de lui ? Dommage, c’était son secteur d’activité à elle !

*Ici, il s’agit de l’illustration d’une intervention sur le thème de la mixité

Les 3ème du collège Jacques Cathelineau avec une collaboratrice du groupe Manitou en mai 2021
Et pourquoi pas en visio ? Avec un collaborateur du groupe Manitou

Prendre conscience

« Qu’est-ce que c’est entreprendre ? »

« Est-ce que vous entreprenez déjà des choses, vous, à votre âge ? »

Les ateliers en classes sont aussi l’occasion de s’interroger sur des notions en lien avec la thématique de la séance. Un bon moyen pour les jeunes de prendre conscience qu’ils·elles se mettent déjà en mouvement dans le cadre de projets en classe, au sein d’un club sportif ou d’une association par exemple mais aussi pour leur orientation ! 

Partager

En venant à la rencontre des jeunes, les professionnel·le·s partagent leur expérience et leur parcours, font découvrir leur métier et leur secteur d’activité, leur communiquent des conseils et des encouragements. 

Ils·elles répondent aux questions en toute sincérité, ne cachent pas les difficultés des métiers, permettent aux élèves de se réconcilier avec la notion d’échec, ou leur montrent qu’une carrière est faite de plusieurs chemins. 

De part la diversité de leur profil et de leurs histoires, les professionnel·le·s permettent aux collégien·ne·s de s’identifier à des parcours mais aussi et surtout à des personnes, pour enfin voir que tout est possible.

Collège Jean Rostand, Trélazé, en juin 2021 avec Georgelin Logistique et Transport et le GEIQ Pro 49
En mai 2021 au collège Felix Landreau à Angers avec Ice Com's et le CIRFA

Une synergie avec les acteurs du territoire

Ces derniers mois plus que jamais, nous avons eu à coeur de renforcer les liens avec les autres acteurs du territoire. Avec les entreprises et les établissements scolaires bien sûr mais également avec les autres associations et les institutions du département. Nous avons ainsi eu la joie d’intervenir aux côtés du Centre Jean Vilar en décembre 2020 afin de co-animer des ateliers sur le thème de la mixité.

Nous sommes également intervenus auprès de 6 classes, de la 6ème à la 3ème dans le cadre de l’itinéraire éducatif du Département de Maine et Loire « L’égalité tout un programme ». Nous nous sommes ainsi déplacés à Cholet, à Saint-Florent-le-Vieil, à Angers et à Trélazé pour permettre la rencontre entre les classes participantes et des professionnel·le·s qui exercent des métiers majoritairement représentés par le sexe opposé ou qui ont à cœur de promouvoir la mixité dans leur entreprise et leurs équipes.

Merci pour votre confiance !

Les 4ème du collège Felix Landreau avec la gérante de l'entreprise Pineau en mai 2021
Rencontres au collège Jean Mermoz (Angers) en mars 2021

Remerciements

28 professionnel·le·s se sont mobilisé·e·s pour aller à la rencontre des jeunes en classe (en présentiel ou en visio) durant cette année scolaire. Merci de faire partie des personnes et des organisations engagées à nos côtés pour renforcer le lien entre l’école et l’entreprise.

Ils·elles ont donné de leur temps pour les jeunes : Manitou Group, Ets Pineau, SNCF, CIRFA, Ice Com’s, La Poste, La Fabrique du Nom, Georgelin Logistique et Transport, le GEIQ Pro 49, CAIB, Brioche Pasquier, Baudon Peinture, Célia Brunet, Cabinet ABI, les étudiant·e·s entrepreneur·e·s de l’ESTHUA, Tourisme Innovation Lab, Diventa, Make it Brain, Make It Circular, la CCI de Maine et Loire

Sans vous, ces interventions ne seraient pas ce qu’elles sont et grâce à votre présence en classe, vous êtes une source d’inspiration ! Vivement la rentrée 😉

Collecte de matériel informatique, le bilan

En avril 2020, FACE Angers Loire lançait un appel à la solidarité pour lutter contre la fracture numérique. Depuis, les entreprises de Maine-et-Loire se sont mobilisées. Ordinateurs, claviers et autres matériels informatiques ont ainsi pu être redistribués au profit des publics dans le besoin. Retour sur cette mobilisation et les engagements de FACE Angers Loire pour l’inclusion numérique.

FACE Angers Loire, pour l'inclusion numérique

Sous le feu des projecteurs depuis le début de la crise sanitaire, les difficultés liées à l’accès ou à l’usage du numérique font pourtant partie du quotidien de FACE Angers Loire depuis sa création. Manque ou inexistence de matériel, de connexion internet, de connaissances pour utiliser les outils … Chaque année, des dizaines de personnes sont accompagnées dans le cadre d’ateliers ou des permanences de médiation numérique en partenariat avec La Poste.

Nos actions concrètes

Une bénéficiaire utilisant une tablette lors d'un atelier

2017. Dans le cadre de nos Job Academy, les personnes à la recherche d’un emploi participent à des ateliers numériques. Adaptés à leurs besoins, ils peuvent portés sur l’utilisation de logiciels pour créer son CV, la place des réseaux sociaux dans la recherche d’emploi ou de formation, la maitrise des sites comme celui de Pôle Emploi et l’appropriation des outils de communication à distance.

2020. En avril, nous débutions une grande collecte de matériel informatique auprès des entreprises du territoire. Celui-ci à d’abord été reconditionné par l’EA Verrières en Anjou (entreprise d’insertion située à Verrières-en-Anjou reprise par Adapei 49 anciennement nommée EA Arceau Anjou) avant d’être redistribué aux associations des quartiers prioritaires. Davantage de personnes ont ainsi pu utiliser ces équipements pour se former à leur utilisation, pour réaliser des démarches administratives, pour chercher un emploi ou encore pour poursuivre leurs apprentissages.

En parallèle, et depuis le début de la crise sanitaire, nous prêtons des tablettes (don d’Enedis à FACE Angers Loire) à nos bénéficiaires dans le besoin pour assurer la poursuite des actions de parrainage et des ateliers Wi-Filles.

Prêt de tablette pendant le confinement
Ateliers numériques

2021. Depuis le mois de mai, nous animons des ateliers pour les usager·e·s de la Poste afin que ceux·celles-ci puissent s’approprier tous ses outils numériques. Qu’ils soient en lien avec les services postaux ou bancaires, l’objectif est de faciliter leur utilisation et donc les démarches de chacun·e. Cette action est notamment née des rencontres avec les habitant·e·s d’Angers lors de nos permanences en agence postale.

Le bilan de la collecte

En chiffres

0
ordinateurs et autre matériel informatique collectés
0
associations et classes relais bénéficiaires
0
entreprises ont donné du matériel
0
professionnel·le·s bénévoles mobilisé·e·s
De haut en bas et de gauche à droit : Remise d'un ordinateur à l'ASEA 49 - Collecte de matériel chez Enedis - Remise d'ordinateurs par Evolis en 2020 - Merci à Espace Revêtement PDO - Don de matériel par Goupil Isolation

Les bénéficiaires

Une vingtaine d’associations et de structures hébergées au sein des quartiers prioritaires ont pu bénéficier des dons collectés depuis le printemps 2020. Chacune d’entre elles accompagnent des dizaines de personnes qui pourront profiter de cet élan de générosité.

Toile d’Eveil, Association des habitants du quartier du haut des Banchais, Inter association du Lac de Maine, L’Archipel, Collège Joaquim Du Bellay, Classe Relais Cholet, Inter association du Lac de Maine, Resto Troc, Libre Filmeurs, La Petite Ecole, Filalinge, Centre Jacques Tati , Association Judo Monplaisir, Maison de quartier Marcelle Meunet , Association Passerelle, Classe Relais Jean Renoir, Ligue des droits de l’homme, Agir ABCD, Association des parents somaliens d’Angers, Issue Association, Entraide scolaire amicale, ASEA 49, BBMA

Merci à tou·te·s celles et ceux qui ont rendu ces dons possibles et qui se sont engagé·e·s aux côtés de FACE Angers Loire pour l’inclusion numérique.